Où placer son argent quand le livret A est plein ?

Dans le contexte économique actuel, où les taux d'intérêt des livrets d'épargne réglementés peuvent être limités et où ces livrets ont un plafond de dépôt, les épargnants cherchent souvent des alternatives pour placer leur argent excédentaire de manière efficace. Une fois le plafond du Livret A atteint, plusieurs options s'offrent à vous, chacune présentant ses propres avantages, risques, et considérations fiscales. 

 

  1. Comment fonctionne le Livret A et quels sont ses limites ? 
  2. Placer son argent sur d’autres supports d’épargne 
  3. Epargner avant d’investir 
  4. Des investissements plus rentables (mais aussi plus risqués) 
  5. Toujours diversifier ses investissements 
  6. Choisir entre des placements à court, moyen ou long terme 
  7. Dans quels secteurs investir ? 

 

Comment fonctionne le Livret A et quels sont ses limites ? 

La fonction principale du Livret A est de fournir un moyen sûr et facilement accessible pour épargner. Les fonds déposés sur ce livret sont disponibles à tout moment, sans pénalité ni frais pour le retrait, ce qui le rend particulièrement attractif pour constituer une épargne de précaution.  

La rémunération du Livret A, bien que relativement modeste comparée à d'autres produits d'investissement, est exempte d'impôt sur le revenu ainsi que de prélèvements sociaux, ce qui en fait un produit d'épargne net d'impôt pour les épargnants.

Le taux d'intérêt est fixé par les pouvoirs publics, et sa révision est susceptible de survenir plusieurs fois par an, en fonction de l'évolution des taux directeurs de la Banque Centrale Européenne et de l'inflation. 

 

Selon l’arrêté du 28 juillet 2023, le taux du livret A est maintenu à 3 % au 1er février 2024 et jusqu'au 31 janvier 2025.1 

 

Cependant, le Livret A n'est pas dénué de limitations. Premièrement, le plafond de dépôt est fixé à 22 950 euros pour les particuliers, ce qui limite l'intérêt du Livret A pour les épargnants disposant de sommes plus importantes à placer. De plus, bien que le taux d'intérêt soit garanti, il reste généralement inférieur à l'inflation, ce qui peut entraîner une érosion du pouvoir d'achat de l'épargne placée sur le long terme. En périodes d'inflation élevée, le rendement réel du Livret A peut donc devenir moins intéressant. 

Une autre limite réside dans sa rentabilité comparée à d'autres produits d'épargne ou d'investissement. Pour ceux qui sont prêts à accepter un niveau de risque plus élevé, d'autres véhicules d'investissement tels que les assurances-vie en unités de compte, les plans d'épargne en actions (PEA), ou les investissements immobiliers peuvent offrir des rendements supérieurs. Cependant, ces alternatives nécessitent une plus grande connaissance des marchés financiers et une acceptation du risque de perte en capital, contrairement au Livret A qui garantit le capital et les intérêts. 

 

Placer son argent sur d’autres supports d’épargne 

Il existe d’autres placements qui ressemblent au Livret A et qui sont connus pour leur niveau de sécurité et d’accessibilité. Bien entendu, quand on parle de risques inexistants ou faibles, cela équivaut généralement à des intérêts plus faibles en retour.

Ces placements peuvent donc être de bonnes alternatives pour se constituer une épargne de précaution (faire face aux imprévus) avant d’orienter vos économies supplémentaires vers des solutions qui visent des rendements plus élevés. Et pour ceux qui souhaitent directement passer à cette étape, nous vous conseillons le paragraphe : Des investissements plus rentables. 

 

Pour en savoir plus : Quelle différence entre épargne et investissement ? 

 

Le Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS)  

Similaire au Livret A en termes de fonctionnement, il offre également un taux d'intérêt défiscalisé avec un plafond de dépôt moins élevé. C'est une option naturelle pour qui cherche une sécurité et une disponibilité des fonds comparable au Livret A. 

Le taux d'intérêt du LDDS est fixé à 3 % depuis le 1er février 2023. Sa rémunération est maintenue jusqu'en janvier 2025. 

 

Livret d'Épargne Populaire (LEP)  

Réservé aux personnes aux revenus modestes (sous conditions de ressources), le LEP offre un taux d'intérêt généralement plus élevé que celui du Livret A et est également défiscalisé. 

 

Le taux du LEP a baissé au 1er février 2024, compte tenu du ralentissement de l'inflation, à 5%, contre 6% en 2023. 

 

Le Plan Épargne Logement (PEL)  

Conçu pour la constitution d'une épargne en vue de l'acquisition d'une résidence principale, le PEL offre un taux d'intérêt garanti, mais implique une immobilisation des fonds pour une durée minimale et est soumis à des conditions spécifiques de versement et de retrait. 

 

Le taux du plan d'épargne logement (PEL) est revalorisé pour les nouveaux souscripteurs. Les PEL ouverts depuis le 1er janvier 2024 profitent ainsi d'un taux d'intérêt de 2,25 %, contre 2 % pour ceux ouverts au 1er janvier 2023. 

 

Le Plan d’Epargne Retraite (PER)  

Le PER se décline en trois catégories : le PER individuel, accessible à tous sans condition, le PER d'entreprise collectif, qui remplace le PERCO et est ouvert à tous les salariés, et le PER d'entreprise obligatoire, destiné aux salariés d'une entreprise bénéficiant d'un accord de branche ou d'entreprise. L'un des principaux attraits du PER est la possibilité de déduire les versements volontaires de l'impôt sur le revenu, dans la limite d'un plafond global. Cette caractéristique rend le PER particulièrement intéressant pour les contribuables souhaitant réduire leur imposition tout en se constituant une épargne pour leur retraite.  

 

Pour aller plus loin : comment épargner pour ma retraite ? 

 

Les Comptes à Terme et les Certificats de Dépôt  

Ces produits bancaires permettent de placer de l'argent à un taux fixe pour une période déterminée. Ils offrent une sécurité du capital mais les fonds sont généralement bloqués jusqu'à échéance. 

 

Pour aller plus loin : Classement des meilleurs comptes à terme 

 

Epargner avant d’investir  

Le placement sur des supports d'épargne constitue une base fondamentale de toute stratégie financière bien équilibrée, agissant comme un fond de précaution ou un fonds d'urgence avant de s'aventurer dans des investissements plus risqués. Cette approche prudente présente plusieurs avantages et joue un rôle crucial dans la gestion des risques financiers personnels.  

 

 

Enfin, le fond de précaution constitue une première étape vers l'accumulation de capital qui pourra ensuite être alloué à des investissements plus risqués. Une fois le fond de précaution établi, les excédents d'épargne peuvent être orientés vers des placements offrant un potentiel de rendement plus élevé, en accord avec la tolérance au risque et les objectifs financiers de l'individu. 

 

 

Opter pour des investissements plus rentables mais plus risqués 

 

Assurance-vie  

C'est un des placements préférés des Français grâce à sa fiscalité avantageuse, surtout pour les contrats de plus de 8 ans, et la possibilité de choisir entre des fonds en euros garantis et des unités de compte plus risquées mais potentiellement plus rémunératrices. 

 

Actions 

En tant qu'actionnaire, vous détenez une part de l'entreprise. Cela vous donne droit à une part des bénéfices (généralement distribués sous forme de dividendes), et selon le type d'action, peut inclure un droit de vote aux assemblées générales de l'entreprise. La valeur d'une action peut augmenter si l'entreprise performe bien, reflétant une croissance des bénéfices ou une amélioration des perspectives de l'entreprise. Les actionnaires peuvent réaliser un gain en capital en vendant leurs actions à un prix supérieur à celui d'achat.  

Les actions sont sujettes à la volatilité du marché. La valeur d'une action peut fluctuer en fonction des performances de l'entreprise, des conditions économiques générales, et d'autres facteurs externes. Il existe donc un risque de perte du capital investi. 

 

Pour en savoir plus : différences entre action et obligation 

 

Obligations 

Les obligations sont des instruments de dette émis par des entités telles que des gouvernements, des municipalités ou des entreprises, dans le but de lever des fonds pour financer des projets ou des activités opérationnelles. Lorsqu'un investisseur achète une obligation, il prête essentiellement de l'argent à l'émetteur en échange de la promesse de récupérer le capital prêté à une date future déterminée (la date d'échéance) et de recevoir des intérêts périodiques (le coupon) pendant la durée de l'obligation. 

 

Crowdfunding / Financement Participatif 

Le crowdfunding offre aux investisseurs l'opportunité de diversifier leurs portefeuilles en investissant dans une variété de projets ou d'entreprises, y compris des startups innovantes, des projets immobiliers, ou des initiatives sociales et culturelles. 

Il rend l'investissement accessible à un plus large public, pas seulement aux investisseurs institutionnels ou aux individus fortunés. Avec des seuils de contribution souvent faibles, il démocratise l'investissement dans des projets à fort potentiel. 

 

Placer son argent dans des projects à impact positif

 

Certains types de crowdfunding, comme le crowdfunding en equity ou en prêt, offrent un potentiel de rendement intéressant, soit sous forme de participation aux bénéfices de l'entreprise, soit via des intérêts générés par des prêts. 

Les investissements réalisés via le crowdfunding sont généralement illiquides. Les contributeurs peuvent avoir du mal à revendre leur participation ou à récupérer leur capital avant la réalisation ou la maturité du projet. De plus, comme tout produit financier, les risque de perte en capital peuvent exister.  

 

Fonds d'investissement (SICAV, FCP) 

Les fonds d'investissement tels que les Sociétés d'Investissement à Capital Variable (SICAV) et les Fonds Communs de Placement (FCP) sont des véhicules financiers conçus pour rassembler les capitaux de nombreux investisseurs afin d'investir dans un large éventail d'actifs financiers, sous la gestion d'un professionnel. Ces fonds offrent aux investisseurs la possibilité de participer à des portefeuilles diversifiés, même avec un capital initial relativement faible, tout en bénéficiant de l'expertise de gestionnaires de fonds professionnels. 

Ils rendent l'investissement accessible à ceux qui disposent de montants plus modestes, grâce à la mutualisation des fonds. Cependant, les frais de gestion peuvent réduire le rendement net pour l'investisseur. Il est donc important de les considérer lors de l'évaluation de ces investissements. 

 

Immobilier Direct et SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier) 

L'investissement en immobilier direct fait référence à l'achat direct de propriétés physiques, qu'il s'agisse de résidences, de bureaux, de commerces, ou de tout autre type de bien immobilier. L'investisseur en devient le propriétaire et peut en tirer des revenus par la location ou réaliser une plus-value à la revente. Les SCPI, également connues sous le nom de "pierre-papier", sont des structures d'investissement collectif qui acquièrent et gèrent un portefeuille diversifié de biens immobiliers. Les investisseurs achètent des parts de la SCPI et reçoivent en retour des revenus locatifs proportionnels à leur investissement, distribués sous forme de dividendes. 

 

Matières premières (Or, pétrole, etc.) 

Investir dans les matières premières peut être rentable, mais il soulève des préoccupations environnementales significatives. Les raisons de la rentabilité de ces investissements résident souvent dans la demande croissante, la volatilité des prix, et la diversification du portefeuille qu'ils offrent. Cependant, l'exploitation des matières premières, telles que les métaux, les énergies fossiles, et les ressources naturelles, a un impact négatif considérable sur l'environnement. 

 

Cryptomonnaies 

Les cryptomonnaies sont des monnaies numériques ou virtuelles qui utilisent la cryptographie pour sécuriser leurs transactions, contrôler la création de nouvelles unités, et vérifier le transfert d'actifs.  

Contrairement aux monnaies traditionnelles émises par les gouvernements (fiat), les cryptomonnaies fonctionnent sur une technologie de registre distribué, généralement une blockchain, qui assure leur transparence, leur immuabilité et leur résistance à la censure. Le Bitcoin, lancé en 2009, est la première et la plus connue des cryptomonnaies, mais il existe aujourd'hui des milliers d'autres cryptomonnaies, chacune ayant ses propres caractéristiques et utilisations. 

Les prix des cryptomonnaies peuvent connaître des fluctuations extrêmement rapides et imprévisibles. Cette volatilité est due à divers facteurs, dont la spéculation, les variations de la demande, les changements réglementaires, et les événements du marché. Cette instabilité peut offrir des opportunités de gains significatifs, mais elle représente également un risque élevé de perte. 

 

Private Equity (Capital-Investissement) 

Le Private Equity (Capital-Investissement) est une forme d'investissement qui consiste à injecter des capitaux privés dans des entreprises qui ne sont pas cotées en bourse. Cet investissement se fait généralement par des fonds spécialisés, des investisseurs institutionnels, ou des investisseurs privés fortunés, avec l'objectif d'acquérir des participations majoritaires ou significatives dans les entreprises cibles. Le but est souvent de financer la croissance, de réaliser des restructurations, d'accompagner des changements stratégiques ou de faciliter la transmission d'entreprise. 

 

Pour en savoir plus : Sociétés cotées et non cotées : ce qu’il faut savoir 

 

 

Toujours diversifier ses investissements 

 

Réduction des Risques 

La diversification permet de réduire le risque spécifique (ou non systémique) associé à un investissement particulier ou à un secteur spécifique. En répartissant les investissements entre différentes classes d'actifs (actions, obligations, immobilier, etc.), secteurs économiques, zones géographiques, et instruments financiers, un investisseur peut réduire l'impact négatif d'une mauvaise performance de l'un de ces éléments sur l'ensemble de son portefeuille. 

 

 

Stabilisation des Rendements 

En diversifiant, les investisseurs peuvent stabiliser les rendements de leur portefeuille sur le long terme. Certains actifs performeront bien dans des conditions de marché spécifiques, tandis que d'autres auront tendance à sous-performer. La diversification assure qu'une partie du portefeuille peut bénéficier de conditions favorables, compensant ainsi les performances moins bonnes d'autres investissements. 

 

Accès à Plus d'Opportunités 

La diversification ouvre la porte à une plus grande variété d'opportunités d'investissement. En explorant différentes classes d'actifs et marchés, les investisseurs peuvent découvrir des potentiels de croissance qu'ils auraient manqués en se concentrant sur un seul type d'investissement ou une seule région géographique. 

 

Protection contre l'incertitude 

Les marchés financiers sont influencés par une multitude de facteurs, dont certains sont imprévisibles (changements politiques, crises économiques, pandémies, etc.). La diversification permet de protéger le portefeuille contre l'incertitude et la volatilité du marché, car différents types d'actifs réagissent différemment à ces événements. 

 

Maximisation du Rapport Rendement/Risque 

En théorie et en pratique, la diversification peut aider à atteindre un meilleur équilibre entre le rendement et le risque. Selon la théorie moderne du portefeuille (Markowitz, 1952), un portefeuille diversifié peut atteindre un niveau de rendement attendu avec un niveau de risque inférieur à celui d'un portefeuille concentré. 

 

Adaptation aux Changements de Vie 

Les objectifs financiers et la tolérance au risque d'un investisseur peuvent évoluer avec le temps (retraite, acquisition immobilière, éducation des enfants, etc.). La diversification permet une plus grande flexibilité pour ajuster le portefeuille en fonction de ces changements, sans devoir repartir de zéro. 

 

Pour aller plus loin : Diversifier ses fonds pour mieux performer 

 

Choisir entre des placements à court, moyen ou long terme 

La différenciation entre les placements à court, moyen et long terme est essentielle pour élaborer une stratégie d'investissement alignée sur les objectifs financiers personnels, la tolérance au risque et l'horizon de placement de chaque investisseur. Ces catégories d'investissement varient principalement en fonction de la durée pendant laquelle les fonds sont investis et offrent des avantages et des contraintes distincts. 

 

 

Les placements à court terme, généralement définis pour une durée inférieure à 2 ans, sont conçus pour offrir une grande liquidité et un faible risque. Ils sont idéaux pour les besoins financiers immédiats ou pour constituer un fonds d'urgence, permettant un accès rapide et facile aux fonds sans encourir de pénalités significatives. Cependant, le principal inconvénient de ces placements est leur faible rendement, souvent insuffisant pour compenser l'inflation, ce qui peut éroder le pouvoir d'achat des fonds investis au fil du temps. 

Les placements à moyen terme, s'étendant de 2 à 5 ans, cherchent à trouver un équilibre entre le risque et le rendement. Ils offrent un potentiel de rendement supérieur par rapport aux placements à court terme, tout en maintenant un niveau de risque modéré. Ces placements sont adaptés aux objectifs financiers à moyen terme, tels que l'achat d'une voiture ou le financement d'une formation. Néanmoins, ils présentent un risque modéré de fluctuations du marché, avec une possibilité de perte en capital, et la liquidité peut être limitée par des conditions moins avantageuses ou des pénalités pour retraits anticipés. 

 

Pour aller plus loin : Les avantages et inconvénients des placements à court terme versus à long terme 

 

Enfin, les placements à long terme, définis pour une durée supérieure à 5 ans, sont souvent envisagés dans le cadre d'objectifs financiers majeurs à long terme, comme la planification de la retraite. Leur principal avantage réside dans le potentiel de rendement élevé, permettant aux investisseurs de bénéficier de la croissance du marché et de l'effet de la capitalisation des intérêts sur une longue période. Toutefois, la liquidité est souvent réduite, et l'accès aux fonds peut être restreint ou soumis à des pénalités importantes pour les retraits anticipés. 

 

 

Dans quels secteurs investir ? 

Identifier les secteurs à haut potentiel de rendement est une tâche complexe qui dépend de divers facteurs, incluant les tendances économiques, les innovations technologiques, les changements réglementaires, et les évolutions sociétales.  

Cependant, certains secteurs se distinguent régulièrement par leur capacité à offrir des rendements élevés, en raison de leur potentiel de croissance et d'innovation. Il est important de noter que les investissements à haut rendement sont généralement associés à un niveau de risque plus élevé.  

Voici une liste non exhaustive de secteurs considérés comme ayant un potentiel de rendement élevé à l'heure actuelle : 

 

Technologie et Innovation 

Le secteur technologique reste en tête des domaines à fort potentiel de croissance, porté par des avancées continues en matière d'intelligence artificielle, de cloud computing, de big data, de cybersécurité, et de l'Internet des objets (IoT). Les entreprises qui innovent et qui fournissent des solutions technologiques avancées ont le potentiel de dominer le marché et de générer des rendements significatifs. 

 

Santé et Biotechnologies 

Le secteur de la santé, et plus spécifiquement les biotechnologies, est en constante évolution. La recherche et le développement de nouveaux traitements, médicaments, et technologies médicales, notamment dans les domaines de la thérapie génique et de la médecine personnalisée, offrent des possibilités de rupture et de croissance financière. Cependant, les investissements dans ce secteur sont soumis à des risques élevés, liés notamment à l'approbation réglementaire des traitements et à l'issue des essais cliniques. 

 

 

Énergies Renouvelables et Transition Écologique 

Avec la prise de conscience mondiale sur les questions climatiques et la nécessité de réduire les émissions de CO2, les énergies renouvelables et les technologies propres connaissent une croissance rapide. Ce secteur inclut l'énergie solaire, éolienne, l'hydroélectricité, ainsi que les technologies d'efficacité énergétique et de stockage d'énergie. Les politiques de soutien gouvernementales et les investissements dans la transition écologique renforcent le potentiel de rendement de ces industries. 

 

Investir dans les énergies renouvelables avec Lumo

 

Le succès de Lumo au cours de ces 12 années témoigne de l'intérêt croissant des individus pour des investissements plus responsables et alignés sur leurs valeurs. En concentrant ses efforts sur la transition écologique, Lumo, via le financement participatif, ne fait pas que financer l'avenir ; la plateforme contribue activement à la construction d'un monde plus durable, où chaque euro investi aide à réduire l'empreinte carbone et à promouvoir un développement respectueux de notre planète. 

 

E-commerce et Services Numériques 

L'e-commerce continue de croître, transformant les habitudes de consommation et offrant des opportunités d'expansion pour les entreprises qui exploitent efficacement les plateformes numériques. Ce secteur s'étend aux services numériques, incluant le streaming, les plateformes de médias sociaux, et les services financiers en ligne, qui bénéficient de l'augmentation de la connectivité globale et de l'adoption digitale. 

 

Mobilité Électrique et Autonome 

Le secteur de la mobilité électrique, incluant les véhicules électriques (VE) et les technologies de conduite autonome, est en pleine expansion. La demande croissante pour des solutions de transport durables et les investissements significatifs dans la recherche et le développement soutiennent le potentiel de croissance de ce secteur. 

 

Il est crucial de souligner que l'investissement dans ces secteurs à haut potentiel nécessite une analyse rigoureuse et une compréhension des risques associés. Les tendances peuvent évoluer rapidement, et ce qui est aujourd'hui considéré comme un secteur à fort potentiel peut être impacté demain par de nouveaux développements.  

 

Une approche diversifiée, tenant compte de la tolérance au risque de l'investisseur et de ses objectifs à long terme, est recommandée pour exploiter au mieux les opportunités de ces secteurs dynamiques.  

En outre, la liste des secteurs évoqués est loin d’être complète. Chez Lumo, dans un contexte de crise climatique et environnementale, nous pensons qu’il est essentiel d’opter en priorité pour des placements qui allient rentabilité, modération des risques et respect de l’environnement 

 


Sources :(1) https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A16682

Diversifiez votre patrimoine et devenez acteur de la transition énergétique

  • Des offres exclusives
  • Sans frais pour les investisseurs
  • Accessible à partir de 50 €