Sociétés cotées et non cotées : ce qu’il faut savoir

Lorsqu'il s'agit d'investir son argent, de nombreuses options s'offrent aux investisseurs, mais l'un des dilemmes les plus courants est de choisir entre les investissements cotés et les investissements non cotés. Mais de quoi parle-t-on ? Comment faire la différence ?  Pour quel choix opter ? Chaque option a ses avantages et ses inconvénients, et il est crucial de comprendre les différences clés avant de prendre une décision.

Dans cet article, nous commencerons par définir ces termes, puis nous examinerons les caractéristiques et les avantages de chaque investissement dans ces 2 types de sociétés, afin de vous aider à prendre une décision éclairée. Enfin, nous traiterons le sujet par l’exemple du financement participatif, un moyen simple et accessible à tous d'accéder à l’investissement non coté.

  1. Sociétés cotées et non cotées : définitions & différences clés
  2. L’importance de comprendre ces 2 types de sociétés pour les investisseurs
  3. Investir dans le non coté grâce au financement participatif 

Sociétés cotées et non cotées : définitions & différences clés

Ce que signifie être une société cotée en bourse : 

Une société cotée en bourse est une entreprise dont les actions ou les titres financiers sont inscrits et négociés sur un marché boursier public. Cela signifie que les actions de cette société sont disponibles à l'achat et à la vente par le grand public, les investisseurs institutionnels et d'autres acteurs du marché financier sur une plateforme d'échange publique. 

Les marchés boursiers sont des lieux où les investisseurs peuvent acheter et vendre des actions de sociétés cotées en bourse. Ces marchés fonctionnent en suivant des règles et des horaires spécifiques, et les prix des actions sont déterminés par l'offre et la demande. Les sociétés cotées en bourse sont soumises à une surveillance réglementaire continue pour s'assurer qu'elles respectent les lois et les règlements en matière de valeurs mobilières. 

Être cotée en bourse peut offrir de nombreux avantages aux entreprises, notamment l'accès à un financement plus facile, une visibilité accrue, la possibilité d'attirer des investisseurs, et une liquidité pour les actionnaires existants.  

Cependant, être cotée, c’est aussi devoir répondre à plusieurs formes d’obligations, d’inconvénients en matière de transparence et une exposition aux fluctuations du marché boursier, mais aussi faire face à de potentielles pressions (publication de résultats, informations sensibles, coûts liés à la cotation, etc.) 
Il est important de noter que les inconvénients de la cotation en bourse peuvent varier en fonction de la taille, de l'industrie et de la situation particulière de chaque entreprise.

 

Ce que signifie être une société non cotée :

A l’inverse, une société non cotée est une entreprise dont les actions ou les titres financiers ne sont pas inscrits et négociés sur un marché boursier public. Elles sont dites sociétés privées.  

Les actions de ces dernières peuvent être détenues par un petit groupe d'investisseurs, y compris les fondateurs, des actionnaires privés, des investisseurs institutionnels restreints, ou même une seule personne dans le cas d'une entreprise individuelle. 

Pourquoi certaines entreprises choisissent de rester non cotées ? 

Leurs raisons sont diverses comme notamment le souhait de maintenir un contrôle plus étroit sur leur gestion et leur direction, de préserver la confidentialité de leurs informations financières, ou de ne pas être soumises aux coûts et aux obligations réglementaires associés à la cotation en bourse, et bien sûr, se mettre à l’abri de la volatilité de marché. 

Cette option leur permet donc de conserver flexibilité et confidentialité, sans compter le fait qu’elles subissent moins de pression de la part de leurs investisseurs, leur permettant de rester focus sur la création de valeur à long terme. 

Attention, en contrepartie, bien que les sociétés non cotées puissent bénéficier de certains avantages, elles doivent également faire face à des défis : accès limité aux capitaux, moins de liquidité des actifs, risques de conflits d'intérêts, manque de visibilité et de notoriété, évaluation subjective, etc.

 


Il convient de noter que le choix entre rester non coté ou devenir une société cotée dépend de la stratégie, des objectifs et des besoins spécifiques de chaque entreprise. Les avantages et les inconvénients de chaque option doivent être soigneusement pesés en fonction de la situation particulière de l'entreprise. 

 

L’importance de comprendre ces 2 types de sociétés pour les investisseurs 

A présent que les termes sont clarifiés, entamons une réflexion sur les facteurs à prendre en compte lors de la décision d’investissement qu’il soit coté ou non coté. 

Le choix entre les investissements cotés et non cotés dépend de vos objectifs financiers, de votre tolérance au risque et de votre horizon d'investissement. Il n'y a pas de réponse unique, car chaque type d'investissement présente ses avantages et ses inconvénients. Il est souvent judicieux de diversifier son portefeuille en combinant les deux approches, afin de tirer parti des avantages de chaque option tout en atténuant les inconvénients.  

Avant de prendre une décision, renseignez-vous et/ou consultez un conseiller financier pour élaborer une stratégie qui correspond à votre situation et à votre profil d'investisseur. 

 

Les investissements cotés : avantages & inconvénients 

Si vous souhaitez investir dans le coté, voici quelques-uns des types d'investissements les plus courants pour lesquels opter : actions, obligations, ETF (Exchange Traded Funds), FCP (Fonds communs de placement), matières premières, voire même immobilier coté.

Renseignez-vous sur chaque instrument avant de vous engager. L'investissement en bourse comporte des risques. Il est essentiel de prendre des décisions éclairées et de ne pas se précipiter. 

Avant de pouvoir passer à l’action, sachez qu’il vous faudra également ouvrir un compte d'investissement auprès d'une société de courtage ou d'une banque pour acheter et vendre des actions et d'autres actifs cotés.

Les avantages : 

  • Liquidité : les investissements cotés offrent une grande liquidité, ce qui signifie que vous pouvez acheter ou vendre des actions rapidement à tout moment.

  • Diversification : vous pouvez diversifier votre portefeuille en investissant dans un large éventail de sociétés, secteurs et régions géographiques.

  • Disponibilité : les informations financières des sociétés cotées sont largement disponibles, ce qui facilite l'analyse et la prise de décision.

  • Accessibilité : il est généralement facile d'investir en Bourse grâce à des plateformes en ligne et des courtiers.

Les inconvénients : 

  • Volatilité : la Bourse peut être sujette à des fluctuations importantes en raison d'événements économiques mondiaux, politiques et sociaux. Ce qui signifie que les prix des actions peuvent fluctuer considérablement en très peu de temps. Cela peut entraîner des pertes importantes, en particulier pour les investisseurs à court terme.

  • Frais et commisions : l'investissement coté peut être coûteux en raison des frais d'intermédiaires potentiellement élevés (frais de courtage, frais de gestion, taxes sur les gains en capital, etc.). Ces coûts peuvent réduire les rendements potentiels de votre investissement.

  • Connaissances financières : investir en bourse exige une certaine compréhension des marchés financiers et des entreprises dans lesquelles vous investissez. De plus, il peut nécessiter une gestion active de votre portefeuille pour prendre des décisions d'achat et de vente. Cela peut ne pas convenir à tous les investisseurs, en particulier à ceux qui recherchent des investissements plus passifs.

  • Le besoin de diversification : pour atténuer certains des risques liés à l'investissement coté, il est recommandé de diversifier son portefeuille en investissant dans différentes actions, secteurs et régions. Au delà du fait que cela puisse être difficile à réaliser pour des investisseurs novices, cela peut entrainer une perte de contrôle sur le type d'activité que votre épargne soutient.

  • Spéculation financière : souvent motivé par l'espoir de réaliser des gains importants à court terme, l'investissement sur les marchés boursiers peut conduire à contribuer à la croissance d'une économie financière parfois décolérée de l'économie réelle.

 

Les investissements non cotés : avantages & inconvénients 

Parallèlement, plusieurs supports s’offrent à vous pour un investissement non coté. Les plus répandus sont le capital-investissement (Private Equity), les investissements immobiliers privés, les investissements dans les start-ups, les investissements dans les fonds spéculatifs (Hedge Funds), les investissements dans les sociétés familiales ou privées, etc. 

Comment s’y prendre ? Cela nécessite généralement une approche différente de celle de l'investissement en bourse. En plus des règles de base à tout investissement (éducation, réflexion, diversification, etc.), il vous appartient surtout de mener votre propre diligence approfondie avant de vous lancer ou de vous tourner vers un professionnel du secteur qui mènera cette étude en votre nom pour évaluer les opportunités et les risques spécifiques. 

Les avantages : 

  • Rendement : les investissements non cotés offrent souvent un potentiel de rendement plus élevé que les investissements traditionnels en raison de la possibilité de croissance rapide des entreprises non cotées.

Plusieurs facteurs explicatifs à cela : non soumises aux mêmes pressions à court terme, elles peuvent se concentrer sur des stratégies à long terme sans avoir à répondre aux attentes trimestrielles des actionnaires. L'investissement peut intervenir à un stade précoce de son développement, offrant un potentiel de rendement élevé si l'entreprise réussit. Et enfin, cela dépend également du secteur, puisque certains secteurs et technologies émergentes ne sont pas encore cotés en bourse, ce qui signifie que les investisseurs privés peuvent avoir accès à des opportunités d'investissement uniques et potentiellement lucratives.

  • Influence : les investisseurs privés peuvent souvent avoir un impact plus direct sur la gestion de l'entreprise et contribuer à sa croissance et à son développement.

  • Diversification : investir dans des entreprises non cotées peut diversifier un portefeuille d'investissement, car ces actifs ont tendance à avoir une corrélation plus faible avec les marchés publics.

  • Confidentialité : les investissements non cotés ne sont généralement pas soumis aux mêmes exigences de transparence, ce qui peut offrir une certaine confidentialité aux investisseurs.


Les inconvénients : 

  • Liquidité limitée : les investissements non cotés sont souvent illiquides, ce qui signifie qu'il peut être difficile de vendre rapidement des participations dans une entreprise.

  • Niveau de risque : les entreprises non cotées sont généralement plus risquées que les grandes entreprises cotées, car elles ont un historique financier moins établi et sont plus sensibles aux conditions économiques.

  • Besoin de temps et d'expertise : l'investissement dans des entreprises non cotées peut nécessiter du temps et de l'expertise pour évaluer les opportunités, suivre les investissements et gérer les risques.

  • Manque de transparence : en raison de l'absence de réglementation stricte, il peut être difficile d'obtenir des informations précises sur la performance financière et opérationnelle des entreprises non cotées. 

 

Investir dans le non coté grâce au financement participatif 

Investir dans le non coté grâce au financement participatif, également connu sous le nom de crowdfunding, est devenu de plus en plus populaire ces dernières années. Le financement participatif permet aux investisseurs individuels de financer des projets, des entreprises ou des actifs sous forme de contributions financières via des plateformes en ligne.

Tout savoir sur le financement participatif grâce à notre guide complet 


Plusieurs thématiques s’offrent à vous :

  • Financement participatif immobilier (crowdfunding immobilier) : vous pouvez investir dans des projets immobiliers tels que la construction d'appartements, l'achat de biens immobiliers, ou le développement de projets immobiliers commerciaux grâce au financement participatif. Cette approche offre aux investisseurs la possibilité de participer à des investissements immobiliers sans avoir à acheter une propriété entière ou à mobiliser d'importantes sommes d'argent.


  • Financement participatif pour les startups : certaines plateformes de crowdfunding vous permettent d'investir directement dans des startups en échange de participations au capital (crowdequity). Vous pouvez soutenir des projets innovants et avoir la possibilité de réaliser un profit si la startup réussit. Vous pouvez choisir des projets qui correspondent à vos intérêts et à votre tolérance au risque.


  • Financement participatif pour les projets artistiques et culturels : vous pouvez investir dans des projets artistiques tels que des films, des documentaires, des livres, des pièces de théâtre ou des expositions artistiques grâce au financement participatif. Les investisseurs reçoivent également parfois des récompenses en fonction de leur niveau de contribution.


  • Financement participatif pour les projets sociaux ou environnementaux : certaines plateformes de crowdfunding, comme Lumo, se concentrent sur le financement de projets à impact social ou environnemental positif. Cette forme de crowdfunding, dit à impact, vise à encourager le développement économique et social tout en prenant en compte les impacts environnementaux, sociaux et éthiques des projets financés. Il s'agit donc d'une approche qui intègre des considérations extra-financières dans les décisions d'investissement. Vous pouvez investir dans des initiatives telles que les énergies renouvelables, l’agriculture durable, l’éducation, la santé, etc.



    C’est précisément le choix qu’a fait Lumo !

Plateforme de financement participatif fondée en 2012, Lumo a pour objectif d’accompagner le développement de projets à impact positif, en permettant aux particuliers & aux entreprises de donner du sens à leur épargne et de participer à la transition écologique en finançant ces projets d’avenir.

 


Chez Lumo, notre engagement est de vous accompagner dans la réalisation d'investissements responsables, en toute clarté et confiance.

Notre plateforme offre des solutions pour résoudre les inconvénients couramment associés au crowdfunding non coté. Nous mettons notre expertise à votre disposition en sélectionnant soigneusement les opportunités d'investissement, réduisant ainsi le manque de transparence grâce à notre analyse rigoureuse et à la présentation détaillée des projets, ainsi qu'au niveau de risque associé.
De plus, nous proposons la possibilité d'investir en dette, offrant un niveau de risque plus faible par rapport à l'investissement en actions, tout en ciblant les secteurs clés de la transition écologique. Notre objectif principal est de préserver votre capital tout en générant un rendement stable.


Avec Lumo, investir de manière éclairée et confiante devient une réalité, alliant performance, transparence et impact positif.

 

Découvrir nos projets en faveur de la transition écologique 

 

Diversifiez votre patrimoine et devenez acteur de la transition énergétique

  • Des offres exclusives
  • Sans frais pour les investisseurs
  • Accessible à partir de 50 €