Offre de parrainage en cours jusqu’au 15/12/2022 ! Invitez vos proches et partagez jusqu’à 1 000 €. Voir l’offre

Parc solaire à Ruffec Calitom & SDEG 16

Ruffec (Charente)
Succès !
Collecte terminée
150 000 €
Collectés
157
Investisseurs
16.05.23
Prochain remboursement
Caractéristiques de l'investissement
Taux d'intérêt brut/an
4,05  %
Durée de remboursement
9 ans
Échéances
9
Fréquence de paiement
Chaque année
Remboursement du capital
Par amortissement
Support d'investissement
Obligation

Un ancien site de stockage des déchets sous le soleil et ce sont de nouvelles richesses qui vont naître, grâce à vous et pour vous !

Le centre d’enfouissement technique de Ruffec géré par Calitom (l’ancienne décharge) a fonctionné de 1978 à 2005. Après la fermeture du site, et conformément à la réglementation, son propriétaire Calitom a réalisé les travaux de réaménagement du site (réaménagement des casiers et de bassins, engazonnement…) en vue de son suivi post-exploitation pendant 30 ans (collecte et gestion du biogaz, des lixiviats, des eaux de pluie).

En parallèle de la réhabilitation, Calitom a souhaité valoriser le site à travers la production d’électricité photovoltaïque.

A cet effet, il s'est rapproché du Syndicat Départemental d'Electricité et de Gaz de la Charente (SDEG 16) afin de constituer un partenariat pour la construction d'un parc solaire.

La centrale photovoltaïque de Ruffec sera un parc solaire au sol sur « trackers », un système mobile qui permet aux panneaux solaires de suivre la course du soleil et d’optimiser ainsi la production électrique. La puissance totale du parc sera de 2,8 MWc pour 1,8 ha de panneaux solaires (sur les 5 ha adaptés à l’implantation de la centrale).

Ce parc photovoltaïque produira chaque année 3 640 000 kWh, l’équivalent de la consommation d’environ 1 300 foyers (électricité spécifique, hors eau chaude et chauffage) ou de 360 tours du monde en voiture électrique.

Cette centrale sera construite et exploitée par SERGIES, l’un des pionniers du financement participatif des énergies renouvelables en France. Après trois projets solaires et un projet éolien ouverts au financement participatif sur la plateforme Lumo, deux parcs éoliens achetés en partenariat avec le fonds Energie Partagée, SERGIES a proposé d’ouvrir le financement du parc solaire de Ruffec à l’épargne citoyenne à hauteur de 150 000 €.

Calitom et le SDEG 16 ont accueilli favorablement la démarche et souhaitent s’y associer à travers la délibération prise en comité syndical le 1er septembre 2016.

Les partenaires du projet

Le parc solaire de Ruffec se trouve à la convergence de trois entités émanants des collectivités territoriales et illustre la volonté de ces dernières de participer activement à la transition énergétique sur leur territoire : Calitom, le SDEG 16 et SERGIES.

CALITOM

Depuis 1997, Calitom est le syndicat mixte qui regroupe 388 communes et qui a pour compétence la collecte et le traitement des déchets ménagers produits sur le territoire départemental de la Charente (hors Grand Angoulême).

Calitom gère une cinquantaine d’équipements : 30 déchèteries, une plateforme de compostage, une usine de pré-traitement mécano-biologique, une installation de stockage en exploitation et 7 centres de stockages fermés, un centre de tri et une recyclerie.

Calitom est à l’origine du parc solaire de Ruffec sur l’ancienne décharge dont il est propriétaire et a la charge pendant la durée règlementaire de 30 ans après la fermeture.

Pour ce faire Calitom a lancé un appel d’offres dès 2010 pour trouver un partenaire pour le développement, la construction et l’exploitation de cette centrale photovoltaïque. Cette démarche a débouché sur la création de la société de projet ENFINITY PV15 aujourd’hui filiale à 100% de SERGIES.

SDEG 16

Le Syndicat Départemental d’Electricité et de Gaz de la Charente (SDEG 16) a plus de 70 ans. Bien avant sa création dans les années 20, les communes avaient décidé de se regrouper et de créer des syndicats locaux qui avaient pour mission d’électrifier les campagnes, c’est-à-dire construire les réseaux pour apporter l’électricité dans tous les villages.

En 1937, ces syndicats locaux ont fondé le Syndicat Départemental des Collectivités Publiques Electrifiées de la Charente. Au début des années 90, les syndicats ont décidé de mutualiser leurs moyens et de transférer leurs compétences au Syndicat Départemental. En 2000, le Syndicat Départemental est devenu le SDEG 16 en élargissant ses compétences à la distribution de gaz.

Le SDEG 16, qui finance les réseaux d’électricité, de gaz et de télécommunications et l'amélioration de l’éclairage public, est le troisième investisseur public du Département de la Charente.

Le SDEG 16 souhaite élargir son domaine de compétences en participant au développement des énergies renouvelables sur son territoire.

A l’issue des travaux des construction du parc solaire de Ruffec, Calitom et le SDEG 16 rentreront au capital de la société de projet au côté de SERGIES à hauteur de 5% du capital chacun.

SERGIES

SERGIES est une société d’Economie Mixte Locale (SEML), ce qui signifie qu’elle est majoritairement détenue par des collectivités territoriales. Elle a été créée en 2001 à l’initiative de 265 communes de la Vienne pour accompagner le développement des énergies renouvelables sur leur territoire.

Basée à Poitiers, SERGIES est à l’origine du premier parc éolien de la Vienne et de l’installation solaire du parc du Futuroscope. Elle exploite déjà 4 parcs éoliens et près de 180 000 m² de panneaux photovoltaïques.

logo sergies partenaires

 

En 2015, le groupe ENERGIES VIENNE a répondu à l’appel à initiatives de l’Etat « 200 territoires à énergie positive pour la croissance verte » et annoncé un objectif de produire 45 % de son mix énergétique à partir d'énergie renouvelable d’ici 2025.

Pourquoi faire appel au financement participatif ?

Pour SERGIES, ouvrir le financement de ce projet aux citoyens est un moyen de les impliquer encore plus dans le développement durable de leur territoire et de les sensibiliser aux énergies renouvelables.

Les premiers projets SERGIES proposés au crowdfunding avec Lumo ont déjà réuni près de 400 citoyens pour 300 000 € d’épargne solaire.

Le parc solaire de Ruffec est le premier projet SERGIES ouvert au financement participatif via Lumo en dehors de la Vienne. SERGIES se réjouit qu’il soit porté par deux autres groupements de communes : le Calitom et le SDEG 16.

Le financement bancaire du projet

La Caisse d’épargne Aquitaine Poitou-Charentes a accordé un prêt de long terme pour financer ce projet. Ce financement bancaire valide la solidité et la rentabilité économique du projet.

Les soutiens institutionnels 

La Région Nouvelle Aquitaine a accordé à la société de projet une avance remboursable au bout de 18 ans de 386 000 € pour la construction de cette centrale solaire.

Par ailleurs, la Région Poitou-Charentes avait traduit son intérêt pour le financement citoyen des énergies renouvelables dès 2014 à travers une aide dédiée du Fonds Régional d’Excellence Environnemental (plus de détails ici). Les premiers projets SERGIES ouverts au financement participatif ont ainsi bénéficié de l’abondement de la Région. Une demande de soutien a été faite auprès de la Région Nouvelle Aquitaine pour cette nouvelle opération.

 

Logo APCL

L'installation solaire 

 

Caractéristiques

    • Construction : fin 2016
    • Mise en service : début 2017
    • Surface photovoltaïque : 17 500 m2
    • Nombre de panneaux : 8 940
    • Puissance totale : 2770 kWc
    • Production annuelle : 3 640 000 kWh
    • Fournisseur des panneaux : VMH Energies (France)
    • Empreinte au sol totale : 5 ha
    • Trackers mobiles : Exosun
    • Onduleurs : Ingeteam
    • Bail emphytéotique administratif de 30 ans
    • Coût total : 4 millions €
    • Tarif d'achat : 9,3 c€/kWh

Réalisation

SERGIES supervise l’ensemble du chantier. JIT SOLAIRE (86) supervise le lot fondations et montage des trackers et des panneaux photovoltaïques avec les entreprises sous-traitantes suivantes :

    • Maîtrise d’œuvre : MULTIPLICITY (86)
    • Longrines en béton : CHAUSSEAU (79)
    • Montage des trackers et des panneaux : SO-TEC (34)

Le lot génie électrique est porté par un Groupement Momentané d’Entreprises Conjointes :

    • Génie électrique : SPIE et INGETEAM sous forme de GMEC
Quel choix de panneaux ?

Les panneaux polycristallins ont été assemblés par VMH Energies, une entreprise locale située dans la Vienne près de Châtellerault (cellules en provenance d’Asie).

Ils disposent d’une garantie produit de 5 ans soit 3 ans de plus que ce que prévoit la loi. Au bout de 25 années de fonctionnement, ils devraient conserver encore 90% de leur capacité de production.

Que deviendront les panneaux en fin de vie ?

La loi sur les déchets d’équipements électriques et électroniques (D3E) oblige les vendeurs de panneaux photovoltaïques à financer et assurer le traitement et le recyclage de leurs produits. 

PV CYCLE France SAS gère la collecte et le traitement des panneaux photovoltaïques arrivés en fin de vie au bout de 40 ans de production pour toute la France .

 

pv cycle logo

 

Le recyclage des modules à base de silicium cristallin consiste en un simple traitement thermique servant à séparer les différents éléments du module photovoltaïque et récupérer les cellules photovoltaïques, le verre et les métaux (aluminium, cuivre et argent).

Les panneaux photovoltaïques sont recyclables à plus de 85%, soit mieux qu’un réfrigérateur et beaucoup mieux qu’un téléphone portable ou un ordinateur.

 

 

 

Vos questions, nos réponses
L’obligation est un titre de créance (un « titre de dette » du point de vue de l’emprunteur) qui représente une fraction de l’emprunt contracté par une entreprise ou une collectivité publique. Le détenteur de l’obligation -appelé obligataire- perçoit des intérêts qui lui sont versés régulièrement jusqu’à échéance de l’obligation. Le capital lui est remboursé en partie à l'occasion de chaque échéance, ou à l'échéance de l’obligation.

Non, vous ne pouvez pas vendre vos obligations à une autre personne. Nous vous conseillons donc de placer une somme à épargner sur une longue durée (plusieurs années). Si vous le souhaitez, vous pouvez faire don de vos obligations à une autre personne pour lui en faire cadeau par exemple. Pour en faire la demande, il suffit de contacter l’équipe support de Lumo par téléphone (05 79 98 01 57) ou par e-mail (adresse accessible à partir de votre compte personnel).

Le seuil minimum est en général à 25 €. Il peut y avoir un plafond de participation maximale par investisseur dans une collecte (en général de l'ordre de 5 % du montant de la collecte. Ce plafond, s'il existe, peut parfois être supprimé au cours de la période de souscription).

Lorsque la collecte est ouverte aux souscriptions, soit il vient compléter le financement déjà réuni par le porteur de projet et parfois la participation d'une banque partenaire, soit il se substitue à une partie de ces financements.

Vos remboursements et vos intérêts sont versés sur votre compte de paiement Lumo accessible depuis votre espace "Mon compte"sur Lumo. Vous pouvez alors choisir de participer à un nouvel investissement disponible sur le site et/ou de transférer vos avoirs vers un autre compte bancaire de votre choix.

Si vous êtes particulier résident fiscal en France, les intérêts générés par votre placement sont soumis à la "flat tax" de 30%.

Cet impôt est prélevé à la source lors du versement de chaque échéance et se décompose en :

- 12,8 % d'acompte sur l'impôt sur le revenu.

- 17,2 % de prélèvements sociaux.

Non, ce placement ne donne droit à aucune réduction d’impôt ou avantage fiscal, ni en termes d’impôt sur le revenu, ni en termes d’impôt sur les sociétés. Ces informations sont communiquées à titre purement informatif et ne constituent ni un conseil ni une recommandation. Nous vous recommandons de vous adresser à vos conseils personnels externes. En France, vous pouvez aussi consulter le site de l’administration pour les particuliers : https://www.impots.gouv.fr/portail/particulier/revenus-de-capitaux-mobiliers-et-plus-values-mobilieres

et pour les personnes morales : www.service-public-pro.fr et https://bofip.impots.gouv.fr/bofip/3775-PGP.html?identifiant=BOI-RPPM-RCM-20-20120912

Témoignages
Il n'y a pas encore de témoignages sur ce projet.
Les actualités du projet
06/03/2020
Point sur la production 2019

Point sur la production 2019

L'ancien site d’enfouissement technique de Ruffec a été revalorisé à travers la production d’électricité photovoltaïque grâce aux efforts conjoints de Calitom, du Syndicat Départemental d'Electricité et de Gaz de la Charente (SDEG 16) et de SERGIES.

Ce parc photovoltaïque a produit cette année 3 414 000 kWh, l’équivalent de la consommation d’environ 1 300 foyers (électricité spécifique, hors eau chaude et chauffage).

Une belle réussite pour ce projet qui a été décliné sur de nouveaux sites, à l'image de Soleil de Rouzède, nouveau projet consultable sur notre site et qui va ouvrir prochainement...

16/05/2018
Versement de la première annuité

première annuité pour le projet de ruffec     

Félicitations, votre tirelire Lumo a été créditée de la première annuité pour le projet de Ruffec le 16/05/2018. N'hésitez pas à consulter les projets ouverts à la collecte en ce moment pour réinvestir ! 

16/10/2017
Inauguration de la centrale photovoltaïque

Inauguration de la centrale photovoltaïque

Vendredi 13 octobre, jour de chance, c'est inaugurée la centrale photvoltaïque de Ruffec. Un moment privilégié qui a permis aux Elus et aux Lumonautes de découvrir le site finalisé.

Une visite du site, organisée par Sergies, était l'occasion pour tous de redécouvrir les détails techniques du projet et de répondre aux questions sur la vie du site. 

De nombreux Lumonautes étaient présents, merci à vous pour votre soutien sur ce projet !

  

     

     

France bleu - A Ruffec en Charente, une décharge est transformée en centrale photovoltaïque

Sud-Ouest (abonnés) - Ruffec : un champ photovoltaïque sur l’ancienne décharge

07/06/2017
Ruffec fait parler de lui

Depuis la fin de notre campagne de collecte pour le projet photovoltaïque, le projet de Ruffec fait parler de lui. Nous avons pu le voir sur :

 

France 3 Régions, le 1er Juin 2017

 


Un parc photovoltaïque sur une ancienne décharge à Bernac (16)

 

et sur Charente Libre le lendemain :

 

extrait de l'article de charente libre sur ruffec

 

05/05/2017
Fin de campagne pour Ruffec

Fin dE CAMPAGNE POUR RUFFEC

Bravo à tous les éco-épargnants d'avoir contribué pour le parc solaire de Ruffec. Vous avez été 157 à investir pour un projet qui va impacter positivement l’environnement.

 

infographie mobilisation ruffec

 

En effet, les panneaux solaires vont produire 3 640 000 kWh/an ce qui représente 360 tours du monde en voiture électrique. Pour en savoir plus, afficher les détails dans la page projet.

14/02/2017
100 000 premiers kWh produits sur Ruffec

100 000 premiers kWh produits sur
l'ancienne décharge de Ruffec
transformée en parc solaire

Et plus exactement 108 734 kWh relevés aujourd'hui et produits par les 17 500 m2 de panneaux photovoltaïques du parc solaire de Ruffec depuis sa mise en service fin janvier.

24/01/2017
Mise en service du parc solaire de Ruffec

Mise en service du parc solaire de Ruffec

La mise en service du parc solaire de Ruffec a eu lieu le jeudi 5 janvier.

   

Le temps de quelques derniers réglages et ajustements, et la centrale a atteint son plein régime ce mardi 24 janvier 2017.

13/01/2017
Photos 25 novembre

Les photos du 25 novembre

Enfin ! Et avec toutes nos excuses pour le délai…

    

L’occasion aussi de faire un point sur la campagne qui a débuté le 19 décembre : déjà 12 750 € éco-investis par 26 personnes, dont 6 habitants de Charente (un quart) qui contribuent à 36% de la somme collectée.

   

Vous souhaitez faire connaître le projet ? Vous pouvez utiliser le raccourci  http://bit.ly/lumo-ruffec ou relayer les infos Lumo sur le projet via Facebook, Twitter ou LinkedIn.

   

Calitom, le SDEG16 et SERGIES ont officialisé leur partenariat pour le développement de parcs solaires photovoltaïques en Charente sur les anciennes décharges d’ordures ménagères de Calitom le 25 novembre dernier, sur le site de leur premier projet commun, le Parc Sol’R de Ruffec.

   

chantier éolien

   

Les responsables et élus locaux ont été conviés à cette occasion à venir visiter le chantier de construction.

   

chantier éolien ruffec

   

Thierry Rochereau, en charge du chantier de construction pour SERGIES, a été notre guide.

   

construction des éoliennes

   

réunion parc éolien ruffec

   

signature parc éolien ruffec

   

De gauche à droite, Jean-Michel Bolvin, président du SDEG16, Jean Revereault, président de Calitom et Emmanuel Julien, président du directoire de SERGIES, signent la convention de partenariat.

   

Cette signature a aussi été l’occasion d’annoncer à la presse la campagne de financement participatif du projet à hauteur de 150 000 € réservés à l’épargne citoyenne, en dette junior.

  

Accédez au dossier de presse

    
Un grand MERCI au service Communication de Calitom
pour l’envoi des photos !

19/12/2016
Ouverture des souscriptions

Ouvertures des souscriptions

Nous avons le plaisir de vous annoncer l’ouverture des souscriptions pour le financement participatif du parc solaire de Ruffec pour un montant total de 150 000 €.

   

Vous pouvez dès à présent éco-investir dans le projet.

   

Pour cela, il faut d’abord vous inscrire sur la plateforme Lumo.

Puis une fois connecté, vous rendre sur la page projet « Parc solaire à Ruffec »

L’épargne dans le projet est à la portée de toutes les bourses puisqu’accessible à partir de 25 €.

  

Jusqu’au 2 avril 2017, le montant par personne sera limité à 2000 € afin de permettre au plus grand nombre de participer. La campagne s’achèvera au plus tard le 2 mai 2017.

   

Cette épargne est accessible aussi bien aux personnes physiques qu’aux personnes morales (entreprises, associations).

    

21/10/2016
Des photos du chantier

Des photos du chantier du parc solaire de Ruffec

Les équipes de SERGIES et de Calitom nous ont fait parvenir fin septembre une longue série de photos du chantier de construction du parc solaire de Ruffec. Nous les partageons (enfin) avec vous !

     

Voici pour commencer une vue d'ensemble qui montre bien tous les stades d'avancement des travaux : du terrassement à gauche aux panneaux photovoltaïques en place sur trackers tout à droite.

   

    

Le chantier commence par un léger terrassement de surface afin d'obtenir une surface plane et horizontale. Rappelons que sous nos pieds se trouvent des ordures ménagères « emballées » dans une bâche en plastique qu'il ne faut surtout pas percer.

    

Sur ce léger terrassement sont posées des longrines en béton, préfabriquées dans les Deux-Sèvres par l'entreprise Chausseau.

   

Sur les longrines en place sont fixés les supports verticaux des trackers Exosun.

    

Les équipes de l'entreprise SO-TEC vérifient le bon alignement des supports avant d'installer les traverses horizontales.

   

Tout est prêt pour la mise en place des panneaux photovoltaïques qu'on aperçoit empilés sur la droite entre les deux rangées de trackers.

   

La pose des panneaux solaires. Les équipes de SO-TEC à l'arrière plan nous donnent une idée des dimensions de l'installation.

    

Voici ce que ça donne une fois terminé :

    

C'est grand ! Bientôt près de 9 000 panneaux solaires auront été installés sur cette ancienne décharge, soit 17 500 m2 de surface photovoltaïque.

     

Il reste encore tout le câblage électrique à faire.

   

Comme pour les trois premiers projets solaires ouverts au financement photovoltaïques avec SERGIES via Lumo, ces 9000 panneaux ont été assemblés dans les usines VMH à Châtellerault au nord de Poitiers. Une énergie locale et des emplois locaux !

     

Merci à l'équipe de Calitom pour l'envoi des photos !

   

Ce reportage vous a plu ?

   

Partagez-le avec vos collègues et vos amis et aidez-nous à faire découvrir ce projet d'envergure, bientôt ouvert au financement participatif !

Connectez-vous pour accéder à la section des commentaires.
Se connecter
Commentaires
Anonyme
6 octobre 2022 13:45
xxx xxx xxxxxxxx xxxxxx xxxxx xxxxxxx xxxxxxxxxxxxx
xxx xxxxxxxx xxxxxxx xx xxxx xxxxxxxxxx
Anonyme
6 octobre 2022 13:45
xxx xxx xxxxxxxx xxxxxx xxxxx xxxxxxx xxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxx xxxxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxx xxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxx xxxx xxxxxxxx xxx xx xxxx xxxxxx xxx xxxxxxxxx xxxxxxxxxxx
xxxxxxxx xxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxx
La société d'exploitation

La société ENFINITY PV15 a été créée il y a cinq ans pour porter le développement du parc solaire de Ruffec. SERGIES vient de l'acquérir pour construire le parc. Elle est représentée par Emmanuel Julien, son gérant.

Pour plus d’informations, consultez sa fiche d'identité sur société.com 

La SEML SERGIES est elle-même détenue par le groupe ÉNERGIES VIENNE et par des partenaires institutionnels (Caisse des Dépôts et Consignations, Crédit Agricole et Société Générale).

Groupe ENERGIES VIENNE

 

Le plan de financement 
Fonds propres ENFINITY PV15 (SERGIES) 150 000 € 4%
Financement participatif 150 000 € 4%
Avance remboursable Région Nouvelle Aquitaine 386 000 € 10%
Prêt bancaire 3,3 M€ 83%
Total 4 M€ 100 %
Les projections financières

Grâce à la vente de l'électricité produite, l’installation couvre ses frais de fonctionnement (maintenance, assurance, taxes...), rembourse son prêt bancaire et le financement participatif.

Les projections financières du projet sur 20 ans seront consultables ici.

Rémunération du financement participatif

ENFINITY PV15 émettra pour financer ce projet un maximum de 150 000 € d’obligations, d’une valeur nominale de 25 €, amorties sur 9 ans et rémunérées à 4%.

Le plafond par épargnant sera de 5 000 € jusqu’au 2 avril 2017. Il n'y aura plus de plafond à partir de cette date et toute personne qui aura déjà investi pourra ré-investir à nouveau.

La clôture de la campagne aura lieu au plus tard le 2 mai 2017 et les obligations seront émises le 16 mai 2017. Le versement de la première annuité aura lieu le 16 mai 2018.

Le budget de l'installation

Le budget total de construction de la centrale photovoltaïque s’élève à 4 M€. Il est réparti comme suit :

  • Matériel : 60 %
  • Fourniture du matériel : les panneaux, les trackers et les onduleurs
  • Fondations et montage : 9 %
  • Génie civil, VRD et génie électrique : 14 %
  • Autres : 17 %
  • Raccordement, études, administratif et développement du projet