Publié le 05 février 2021

L'interview de Lumo avec...
Technique Solaire

Suite au succès de la 1ère tranche de la collecte Ambition 2024, Technique Solaire nous accorde un entretien pour partager avec vous leur vision stratégique de développement et vous informer sur la façon dont ils la mettent en oeuvre !

Vous avez prévu d’accélérer fortement votre développement à horizon 2024, pouvez-vous nous expliquer les objectifs de l’entreprise et votre stratégie pour y parvenir ?

Notre objectif est de détenir 1GWc de centrales solaires photovoltaïques en exploitation en 2024. Il se décompose ainsi :

  • 486 MWc de centrales solaires sur toitures, notre activité historique 
  • 209 MWc de projets de centrales au sol
  • 309 MWc de projets à l’international, notamment  en Inde et aux Pays-Bas, pays où nous sommes présents.

Et nous pouvons d’ailleurs compter sur la confiance renouvelée de nos partenaires financiers historiques comme le démontre la levée de fonds de 25 millions d’euros réalisée avec succès en juillet 2020 auprès de BPI France et du Groupe Crédit Agricole, entrés au capital du groupe en 2017.

Nous possédons actuellement un portefeuille de projets identifiés, dont le foncier est sécurisé, d’une puissance cumulée de 500 MW. En prenant en compte :

  1. notre taux de conversion historique de 90% des projets avec un foncier sécurisés en projets opérationnels
  2. les 171 MW déjà opérationnels ou en construction

nous estimons que 621 MW de projets (soit 62% de l’objectif 2024) ont des probabilités de réalisation très fortes.

Pourquoi faire appel aux citoyens sachant que vous n’avez pas de difficulté à recueillir les fonds auprès des institutionnels ?

Nous souhaitons offrir la possibilité à tous de participer à la transition énergétique française et de donner du sens à son épargne. Nous croyons fermement que nous pouvons avoir un impact positif sur cette transition énergétique et engendrer une très forte création de valeur.

De plus, en contribuant à notre plan de développement, les citoyens sont directement associés à la richesse économique et écologique de nos projets. Nous espérons que vous serez aussi confiants et enthousiastes que nous et que vous vous joindrez à nous dans cette aventure entrepreneuriale !

Si l’entreprise ne se développe pas dans le temps imparti, quels sont les risques pour les investisseurs ?

Grâce à des équipes hautement qualifiées, les objectifs de 2020 fixés en 2017 lors de la première levée de fonds ont été atteints dès 2019.

À la vue de notre avancée actuelle sur les objectifs 2024, nous sommes très confiants et d’ores et déjà bien engagés y parvenir.

Par ailleurs, le rendement des obligations proposées dans le cadre de cette opération est fixe, à un niveau de 4% brut par an, et celui-ci ne sera pas impacté en cas de non atteinte de nos objectifs.

Quelles sont les conséquences de la crise sanitaire sur votre développement ?

Certains chantiers ont pris du retard au printemps 2020 lors du premier confinement, mais depuis mai 2020, l’activité est revenue à la normale. Par ailleurs, grâce aux différentes mesures d’aide mises en place (report de certaines échéances de dette, délais accordés par la Commission de Régulation de l’Énergie pour les dates limites de raccordement…), l’impact sur notre développement reste faible.

Avec la remise en cause par l’État du tarif d’achat de l’électricité solaire l’année dernière, quel impact cela a-t-il sur votre activité ?

Cette remise en cause des tarifs n’impacte pas notre portefeuille de projets puisque nous n’avons aucun projet concerné.

Pour autant, ce type de remise en cause pourrait néanmoins pousser les banques à durcir leurs conditions de financement mais sans que cela ne remette en cause l’atteinte de nos objectifs.

Les différents plans de relance en Europe, et ailleurs, profitent-ils aux énergies vertes ?

C’est effectivement le cas en France. Les objectifs fixés par la Programmation Pluriannuelle de l'Energie (PPE) permettent d’accélérer le développement des énergies renouvelables (EnR). Un des objectifs est de diversifier le mix énergétique. Aussi, le Gouvernement prévoit un doublement des capacités installées d’EnR électriques d’ici 2028. Pour y parvenir, la PPE décline les objectifs généraux et les mesures par énergie renouvelable : nouveau calendrier d’appels d’offres pour les EnR électriques, consolidation de l’obligation d’achat à tarif réglementé pour le gaz renouvelable...

 Découvrir "Ambition 2024 - 2ème tranche"