• 0

Blockchain : qu’est-ce que c’est ? A quoi ça sert ?

  • Blockchain : qu’est-ce que c’est ? A quoi ça sert ?

Vous l‘avez lu dans une précédente publication, Lumo s’est associée, dans le cadre du projet ElectriCChain, avec SolarCoin qui utilise la technologie BlockChain pour créer une « cryptomonnaie », le SolarCoin valorisant chaque MWh produit à partir d’énergie solaire, afin d’en faire bénéficier ses épargnants.

Blockchain, blockchain... encore celui-là ! Mais qu’est-ce que c’est au juste et à quoi ça sert ?

Sur le « Qu’est-ce que c’est » on ne va pas en faire des tartines, c’est assez compliqué mais d’autres ont déjà eu le talent d’en donner un aperçu assez clair et nous vous en proposons lecture de l’article ci-joint publié par La tribune.

Vous avez aimé l’article ? Nous aussi !

Penchons-nous donc maintenant sur le « à quoi ça sert » et plus particulièrement autour du Financement Participatif car les applications possibles sont très nombreuses et pas encore toutes imaginées.

L’épargne financière est indissociable de la notion de confiance.

Il faut avoir confiance dans le support d’épargne proposé, dans l’intermédiaire qui le propose, dans le circuit qui permet d’effectuer le règlement, et enfin dans la validité des contrats qui permettent d’attester de la validité de l’épargne constituée une fois le règlement effectué.

Ce besoin de confiance c’est implicite, c’est légitime, c’est évident, et d’ailleurs vous l’avez fait ….

Mais qu’avez-vous fait au juste ?

Vous avez eu confiance dans le projet qui vous était proposé par Lumo (Merci  !)

Qu’est-ce qui vous donne confiance à ce stade ? La notoriété de la plateforme, ce que vous ont en dit vos proches, des relations, les médias compte bien sûr, mais derrière tout cela il y a aussi un acteur institutionnel, l’Autorité des Marchés Financiers, qui régule Lumo et contrôle la façon dont il opère.

Vous avez pris connaissance des termes du produit qui vous est proposé, rédigé de façon contractuel sur la base d’un modèle fourni par un cabinet d’avocats, profession elle-même régulée.

Ensuite vous avez signé un bulletin de souscription. Chez Lumo nous vous proposons une signature électronique avec Yousign et une copie du document est stockée pour archivage chez un tiers indépendant (ici CDC Arkhinéo, filiale à 100% de la Caisse des Dépôts et Consignations), que l’on appelle un « Tiers de confiance ».

Et enfin, vous avez effectué un règlement de votre souscription dans un cadre sécurisé en utilisant les services d’un Prestataire de Services de Paiements (lui-même autorisé et contrôlé par les autorités réglementaires françaises). C’est par ce même service que vous recevez vos annuités sur l’épargne que vous avez constituée.

4 composants clefs :

  • sélection du produit,
  • termes et conditions,
  • formation du contrat de souscription,
  • paiement,

et pour chacun une notion de confiance renforcée par la notion de régulation.

A chaque fois que vous avez fait confiance à un acteur ou à un procédé, c’est en partie parce que vous savez que, d’une part ce procédé ou cet acteur a fait ses preuves, mais aussi que d'aure part, il est contrôlé par quelqu’un de plus spécialiste que vous pour le faire.

On fait tout pour que tout cela vous apparaisse le plus « simple » possible, mais il est évident que si l’on « ouvre le capot » ça l’est tout de suite beaucoup moins.

C’est donc justement sur ces aspects les plus complexes que la BlockChain pourra jouer tout son rôle, en apportant une nouvelle façon de créer la confiance sans avoir systématiquement recours à un expert, en améliorant la transparence des informations, puisque par nature « publique » et en utilisant la puissance du numérique pour accélérer et simplifier l’accès à l’information.

La confiance devient alors non seulement « numérique » mais aussi collective.


La technologie de la Blockchain remplace le recours systématique à l’expert « tiers de confiance » qui fait sûrement très bien son travail sans que cela soit complètement clair et accessible à chacun (sauf à être expert soi-même) en mettant en place un dispositif reposant sur une confiance « collaborative », décentralisée, où chacun peut être à la fois utilisateur, spectateur et garant de l’ensemble.

 

Il n'y a aucun commentaire sur cet article.
Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires