• 0

La Vienne s’invite à la COP21 !

  • La Vienne s’invite à la COP21 !

SERGIES et Lumo ouvraient cet été la plus grande toiture solaire de la Vienne à l’épargne citoyenne. La campagne s’est achevée le 15 novembre avec 150 000 € éco-investis par 200 personnes dont 46 % de picto-charentais. Une initiative locale mise en lumière ce samedi 5 décembre au Bourget dans le cadre de la COP21.

RETOUR SUR UNE INITIATIVE NUMERIQUE ET DURABLE AU SERVICE DE L’ACTIVITÉ ÉCONOMIQUE DU TERRITOIRE

Fort du succès de ses deux premières campagnes de financement participatif avec Lumo, SERGIES a renouvelé l’expérience avec ce projet en l’ouvrant à l’épargne citoyenne. L’objectif : donner une dimension encore plus territoriale à cette initiative portée par la sphère publique.

Pour informer en priorité les picto-charentais, une campagne de communication locale a été mise en place. De la réunion publique en septembre avec Mme. Le Maire d’Iteuil à une campagne numérique notamment sur Facebook et twitter, des outils complémentaires ont permis de sensibiliser les habitants proches du projet. Campagne réussie puisque sur les 200 éco-épargnants, 46 % sont des picto-charentais.

« Un des meilleurs souvenirs de la campagne a été la réunion d'information organisée par la Mairie d'Iteuil. Ce fut l'occasion d'échanger avec les habitants sur les énergies solaires et le photovoltaïque, la fabrication locale des panneaux, l'organisation du recyclage... La pédagogie autour des projets a été ma principale motivation à rejoindre Lumo : l'atteinte de cet objectif est aussi importante que le succès financier de la campagne.» commente Marie-Véronique Gauduchon, directrice générale de Lumo.

UNE ÉPARGNE POUR LE CLIMAT QUI RAPPROCHE DE L’ENERGIE

L’installation de la centrale solaire a été financée en fonds propres par SERGIES et par un prêt bancaire. La région Poitou-Charentes, qui soutient la réalisation du projet à travers son Fonds Régional d’Excellence Environnemental, a octroyé à SERGIES une avance remboursable de 200 000 euros et a abondé l’investissement participatif à hauteur de 1 € pour 1 € citoyen picto-charentais investi[1]. Ce Fonds fait partie d’un ensemble d’aides mises en place par la Région pour soutenir le développement du solaire photovoltaïque sur le territoire.

150 000 euros sur 1 900 000 euros de budget total étaient ouverts à l’épargne citoyenne depuis cet été : la totalité a été souscrite ! Les internautes étaient invités à épargner dans cette toiture solaire en achetant des obligations : un produit d’épargne d’une durée de 9 ans rémunéré à 3,19 % brut par an. Concrètement, pour une souscription de 1000 euros, l’épargnant reçoit 166 euros d’intérêts au bout des 9 ans, intérêts qui lui sont versés progressivement tous les ans avec le capital remboursé. Accessible, la participation minimale était de 25 euros. Cette offre d’épargne utile a séduit 200 souscripteurs, dont 2 entreprises, qui ont investi en moyenne 800 € chacun. La moitié d’entre eux ont investi 250 € ou moins.

« Souscrire à ce projet est pour moi essentiel et hautement symbolique. Au moment où se tient la COP21, participer à la lutte contre le réchauffement climatique est un impérieux devoir. Même modestement ce projet y répond indéniablement, et tous ceux qui ont souscrit l'ont bien compris.» témoigne Jean-Michel CLEMENT, député de la Vienne, qui a épargné dans ce projet.

Ces obligations « solaires » ont été émises le 30 novembre ; c’est depuis cette date qu’elles génèrent des intérêts. Sur leur compte Lumo, les épargnants peuvent suivre leur souscription et ils y recevront leur remboursement et leurs intérêts.

UNE SOLUTION COP21 LOCALE MISE EN LUMIERE AU BOURGET

 Le financement de la transition écologique et énergétique est à l’honneur dans les événements de la COP21 et la capacité de mobilisation du web pour les enjeux liés au climat lui confère un réel potentiel de changement d’échelle. C’est pourquoi le Ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie et l’association Financement Participatif France organisent une table ronde sur le thème « Financement participatif, un moyen d'action pour la transition écologique et énergétique » le samedi 5 décembre à 13h dans l’espace Génération Climat au Bourget[2].

Ces échanges ont pour objectif d’informer les citoyens pour qu’ils puissent devenir parties prenantes du financement de la lutte contre le changement climatique et rendre concret le financement participatif de projets via des témoignages et des exemples.

Emmanuel Julien, président du directoire de SERGIES, interviendra pour illustrer à travers les projets cofinancés sur Lumo comment le crowdfunding est un outil efficace parmi les dispositifs financiers innovants pour favoriser l’implication des citoyens d’un territoire et leur sensibilisation à l’énergie.

Télécharger ici notre communiqué de presse sur cette actualité !

[1] Avec un plafond de 250 € par citoyen et de 10 % du montant total du projet

[2] Télécharger ici le programme complet 

Il n'y a aucun commentaire sur cet article.
Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires