Le blog des investisseurs responsables

Publié le 16 octobre 2014 | par Alexandre R.

Tout (ou presque !) sur les énergies renouvelables

Quelques petites notions de base sur les énergies renouvelables. 

Fournies par le soleil, le vent, la chaleur de la terre, les chutes d’eau, les marées ou encore la croissance des végétaux, les énergies renouvelables engendrent peu d’émissions polluantes en phase d'exploitation. 

L’énergie solaire, l’énergie éolienne et l’énergie hydraulique sont utilisées par l’être humain depuis des milliers d’années. Autrefois employées pour faire avancer les bateaux, moudre du grain, produire de la chaleur etc, elles permettent aujourd’hui de produire de l’électricité.

Le mot « photovoltaïque » est composé de « photon », la particule de lumière, et de «volt», l'unité de mesure de la tension électrique. L’énergie photovoltaïque est donc issue de la conversion de l’énergie solaire en électricité.

Les panneaux solaires, composés de cellules photovoltaïques, captent la lumière du soleil. Sous l’effet de cette lumière, le silicium contenu dans chaque cellule libère des électrons pour créer un courant électrique.

Un panneau photovoltaïque produit en 1 à 3 ans* toute l'énergie qui a été consommée pour le fabriquer.

La durée de vie d’un panneau est d’au minimum 25 ans.

Quand le panneau produit de l’énergie, il ne génère pas d’impact sur l’Environnement : ni mouvement, ni bruit.

En fin de vie, plus de 95 % de ses éléments peuvent être recyclés.

Le terme éolienne vient du nom « Eole » : le dieu grec des vents. L’énergie éolienne est donc produite grâce à la force du vent. Il fait tourner les pâles de l’éolienne qui à leur tour entrainent un générateur (comme une grande dynamo de vélo) qui produit de l’électricité. Comme le vent ne souffle pas toujours dans la même direction, l’éolienne tourne pour être toujours dans le sens du vent. Et si le vent souffle trop fort, l’éolienne s’arrête pour protéger le mécanisme.

L’implantation d’éoliennes fait l’objet d’analyses paysagères et ne peut être envisagée dans des secteurs paysagers préservés*.

En moyenne, le bruit généré par une éolienne en fonctionnement est d'environ 45 à 50 décibels, ce qui représente le bruit moyen d'un environnement de bureau.

Une éolienne moderne produit en 2 à 3 mois toute l'énergie qui a été consommée pour la fabriquer**.

La durée de vie d’une éolienne est d’environ 20 ans*.Constituée d’acier et de matières plastiques, une éolienne est démontable en fin de vie et presque entièrement recyclable*.

L’énergie hydraulique est fournie par le mouvement de l’eau. L'eau fait tourner la roue d'une turbine qui entraîne elle-même un générateur (comme une grande dynamo de vélo), qui a son tour produit de l’électricité. Plus le courant est fort ou plus une chute d’eau est à pic, plus la turbine tourne vite et entraîne une production d’électricité élevée.

Associée à un réservoir, l’énergie hydraulique  permet un stockage de l'énergie et la modulation de la production électrique, contribuant ainsi à la stabilité du système électrique.

Le potentiel de l'énergie hydraulique est déjà bien exploité en France (elle fournit 13% de notre électricité*) mais la construction de petites centrales hydrauliques pourrait l’augmenter encore.

L’implantation de centrales hydrauliques fait l’objet d’études d’impacts afin que toutes les précautions soient prises pour préserver l’écosystème.

En fonctionnement, l’énergie hydraulique ne produit ni gaz à effet de serre, ni autres gaz polluants.

Quelques articles pour aller plus loin :

- Le solaire photovoltaïque, ADEME

- L'éolien, ADEME

- L'hydroélectricité, ADEME

---------

*Source : ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie)

** Source : Etude réalisée par Vestas Wind Power Life cycle assessment of offshore and onshore sited wind power plants based on Vestas V90-3.0 MW turbines (2006)