Offre de parrainage en cours jusqu’au 31/08/2024 ! Invitez vos proches et partagez jusqu’à 1 000 €. Voir l’offre

Opération Solaire

Proposé par CVE FINUP

Participez au refinancement d'un portefeuille français de 50 centrales solaires en toitures et ombrières, d'une puissance totale de 11MW et exploité par l'entreprise CVE

France
Succès !
Collecte terminée
1 043 900 €
Collectés
501
Investisseurs
25.01.25
Prochain remboursement
Lumo l'a choisi pour :
  • Soutenir un projet porté par une entreprise à l'expertise reconnue
  • Favoriser le développement du territoire et l'utilisation d'une ressource naturelle et renouvelable
  • Orienter les investissements vers un projet à impact positif, sans compromis sur la rentabilité
Les risques identifiés sont :
  • Risque lié au métier de l'émetteur
  • Risque de liquidité
  • Risque de perte en capital
  • L'investissement à un rang de remboursement junior
Caractéristiques de l'investissement

Collecte ouverte à tous à partir de 50€
Ouverture le 11 décembre à 9H

Taux d'intérêt brut/an
7  %
Durée de remboursement
5 ans
Échéances
5
Fréquence de paiement
Chaque année
Remboursement du capital
Par amortissement
Support d'investissement
Obligation

EN SYNTHÈSE

Nous avons le plaisir de vous proposer une nouvelle offre d’investissement qui vise à refinancer partiellement un portefeuille français de centrales solaires en toitures et ombrières, exploité par l'entreprise CVE, acteur majeur des énergies renouvelables en France. 

Le dossier présenté vise à refinancer une partie d'un portefeuille de 50 centrales solaires d'une puissance de 11 MW, exploité par une filiale du Groupe CVE, producteur indépendant d'énergies renouvelables, multi-énergies et multi-pays.

CVE est un porteur de projet bien connu chez Lumo car il a été accompagné avec succès et à plusieurs reprises dans le cadre d'opérations de financement participatif.

Créée en 2009, l’entreprise dont le siège est à Marseille est implantée en France et à l’international (Chili, États-Unis, Afrique du Sud et Espagne). Tout d’abord spécialisée dans le photovoltaïque, elle s’est diversifiée dans le biogaz et prochainement dans l’hydrogène. 
 
Avec une capacité nette totale d’énergie renouvelable de 685 MW en exploitation et construction au 30 juin 2023, le parc de CVE permet d’alimenter chaque année en énergie verte l’équivalent d’une ville de 425 000 habitants. Parallèlement, le chiffre d’affaires de vente d’énergie du Groupe a progressé de plus de 750% depuis 2015, pour atteindre 76M€ en 2022. Au premier trimestre 2023, le Groupe a enregistré un chiffre d'affaires de 42,8M€. 
Enfin, les effectifs du Groupe ont suivi cette forte progression puisque l’entreprise compte aujourd’hui 374 collaborateurs, contre 51 en 2015.
 

Les fonds collectés permettront notamment de :

  • Refinancer partiellement les fonds propres initialement investis par le Groupe dans le portefeuille de projets solaires
  • Dégager ses fonds pour saisir de nouvelles opportunités de marché et ainsi accélérer le développement des projets du Groupe CVE

LE GROUPE CVE

Mettre l’humain et la planète au coeur de l’énergie de demain

CVE est un producteur indépendant français d’énergies renouvelables, qui défend un modèle d’énergie territoriale décentralisée et commercialisée en circuits courts. Multi-énergies, le groupe produit une électricité et un gaz verts grâce à ses activités solaires et biogaz. Début 2023, le Groupe a annoncé se lancer dans la production d’hydrogène renouvelable décentralisé par électrolyse de l’eau.

Depuis son siège à Marseille, les activités de CVE sont implantées dans les régions françaises mais aussi au Chili, aux États-Unis, en Afrique du Sud et récemment en Espagne.

Le Groupe est dirigé par 3 associés expérimentés – Pierre de Froidefond, Hervé Lucas et Arnaud Réal del Sarte – et repose sur un modèle commercial totalement intégré couvrant l’ensemble de la chaîne de valeur du cycle de vie de ses actifs.

Les chiffres clés

Avec une capacité nette totale d’énergie renouvelable de 685 MW en exploitation et construction, le parc de CVE permet d’alimenter chaque année en énergie verte l’équivalent d’une ville de 425 000 habitants.

Le groupe dispose également de 3,3 MW de portefeuille global dont 1,4 MW avec un foncier sécurisé. 

CVE souhaite déployer 2,7 GW d'énergie renouvelable à l’horizon 2027, soit multiplier par 4 sa capacité installée par rapport à fin 2022.

                                      

En France, le groupe compte 463 centrales solaires en exploitation et construction.

Le groupe se développe également fortement dans des pays qui permettent la vente directe d’énergies renouvelables. Au Chili, CVE Chile, la filiale de CVE, est devenue en moins de deux ans un acteur de référence, avec un parc en construction et exploitation de 265 MWcCVE est également implanté au nord-est des Etats-Unis, sur le marché de l’énergie photovoltaïque solaire avec sa filiale CVE North America, avec un parc en construction et exploitation de 90,1 MWc.

Enfin, le  groupe développe depuis son siège en France une offre de vente directe d’énergie en Afrique , avec un parc en construction et exploitation de 4,9 MWc.

Pour l’activité biogaz, CVE compte 6 sites en exploitation, 4 unités en cours de construction et une vingtaine de projets en développement.

LE PORTEFEUILLE DE CENTRALES SOLAIRES 

Un portefeuille diversifié de 50 centrales en France

Le financement participatif est porté par la holding CVE FINUP, filiale à 100% du Groupe CVE.

CVE FINUP est une holding financière et les activités opérationnelles sont directement gérées par les équipes de CVE via un contrat-cadre et une convention de prestation de services avec la maison-mère qui règle les sujets administratifs et financiers. 

La holding CVE FINUP agrège un périmètre d’actifs photovoltaïques en exploitation situés en France (toitures et ombrières), principalement dans le Sud Est et Ouest,  pour une puissance totale de 11MW. L'ensemble de ces centrales a été mis en service entre 2018 et 2019 et a fait l'objet d'un financement bancaire à ces mêmes dates. 

En fin d'exploitation, le CA prévisionnel total de l'ensemble de ces centrales est estimé par CVE à 59,5M€ pour un EBITA d'environ 47M€

Les 50 centrales bénéficient toutes d’un tarif de rachat de l’électricité garanti par EDF OA pour une durée résiduelle allant de 6 à 13 ans (soit supérieure à la maturité du financement participatif). 

INVESTIR SUR LE PROJET

CVE a souhaité faire appel au financement participatif afin de :

  • Refinancer partiellement une partie des fonds propres initialement investis dans le portefeuille de projets
  • Dégager ces fonds pour saisir de nouvelles opportunités de marché et ainsi accélérer le développement de ses projets

Investir sur ce projet, c'est ainsi : 

  • Contribuer à la décarbonation de l’économie en France et à l’International
  • Accélérer la sécurisation de la production énergétique française

Ce portefeuille de 11MW de centrales solaires a généré 12 884 MWh en 2021.

Sur la base d’une empreinte carbone estimée à 43,9 gCO2eq/kWh par l’Ademe par rapport au gaz (~418 gCO2eq/kWh), la réduction d’émissions de CO2 induite est de 4 686 tonnes par an.

 

LE SAVIEZ-VOUS ? 

10 idées reçues sur les énergies solaires

L'énergie solaire, source d'énergie propre et renouvelable, offre une multitude de bénéfices essentiels. Elle contribue de manière significative à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, luttant ainsi contre le changement climatique. De plus, elle permet une indépendance énergétique accrue en réduisant la dépendance aux combustibles fossiles. Toutefois, de nombreuses idées reçues subsistent à son sujet. Dans cet article, nous allons démystifier dix préjugés courants sur l'énergie solaire en présentant des arguments en faveur de cette source d'énergie propre et renouvelable.

  1. L'énergie solaire est imprévisible
  2. L'énergie solaire coûte cher
  3. Les panneaux solaires c'est moche !
  4. L'énergie solaire n'est pas suffisante pour répondre à nos besoins énergétiques 
  5. L'énergie solaire nuit aux agriculteurs
  6. La fabrication des panneaux solaires est polluante
  7. Les panneaux solaires ne se recyclent pas
  8. Les panneaux solaires ont une courte durée de vie
  9. Les panneaux solaires participent à l’artificialisation des sols 
  10. Je ne peux pas aider la filière solaire grâce à mon épargne

Rendez-vous sur notre blog pour avoir toutes les réponses ! 

 

La force du modèle de CVE

Depuis sa création, le groupe CVE s’est construit sur une conviction : l’énergie verte doit être produite localement et commercialisée via des modèles de vente directe, permettant à la fois de :

  • Réduire l’impact environnemental de cette activité
  • Limiter la facture énergétique des clients
  • Contribuer à la transition énergétique.

L’objectif du Groupe est ainsi d’apporter des réponses durables aux besoins énergétiques et environnementaux des entreprises et des collectivités dans un modèle de vente directe de l’énergie.

CVE place également l’humain au cœur de sa stratégie. Dès la création du Groupe, les trois associés ont souhaité promouvoir une culture d’entreprise fondée sur le sens pour permettre l’engagement de chacun dans le projet d’entreprise. Le capital humain est ainsi la première richesse chez CVE.

Une offre d’énergie locale et compétitive

La stratégie de production décentralisée et de vente directe aux entreprises et aux territoires se concrétise avec la volonté de continuer à anticiper les modèles énergétiques de demain.

C’est pourquoi le développement du Groupe se fera en tenant compte de l’évolution des législations dans chaque pays, et des coûts de l’énergie, mais aussi avec un objectif majeur en tête : déployer RespeeR, son offre d’énergie verte locale, vendue en direct, accessible à tous, et continuer à diversifier son mix énergétique avec ses activités biogaz et hydroélectrique.

L’offre RespeeR propose ainsi des solutions de fourniture d’électricité verte au travers de « corporate PPA » ou en autoconsommation pour les entreprises et les acteurs publics en France et à l’international.

CVE entend, par son action, participer à la transition énergétique, qui lui donne une formidable opportunité d’innover, d’inventer des nouveaux modèles énergétiques, et d’apporter des réponses solides aux enjeux environnementaux devenus une priorité pour le monde entier.

Les solutions de CVE pour répondre aux besoins énergétiques et environnementaux des entreprises et collectivités

Le marché

Créé en 2009, le groupe évolue dans un marché mondial en forte expansion - une augmentation attendue de plus de 50% de nouvelles capacités renouvelables d’ici 2024 – et dans un environnement concurrentiel qui lui est favorable compte tenu de son expérience et de l’internalisation de toute la chaîne de compétences.

Les perspectives du groupe
En France : le succès de l’offre RespeeR et le développement de l’activité biogaz

RespeeR est une solution de fourniture d’électricité verte pour les fournisseurs, les entreprises et les collectivités. Elle se décline en 2 offres :

  • Le PPA » (Power Purchase Agreement) : un contrat de long terme entre un producteur d’énergie photovoltaïque et un consommateur d’énergie 
  • L’autoconsommation : CVE installe sur le site du client un générateur photovoltaïque, la production de la centrale est ensuite mise à la disposition du client, en amont du compteur.

L’activité biogaz a, quant à elle, connu une forte accélération en 2020 en France, puisque le parc a progressé de 45%. Aussi, 14 contrats de vente du biométhane ont été signés sur des unités en fin de développement.

Enfin, l’activité de collecte de déchets organiques a conclu sa 2ème année pleine d’exercice avec plus de 100 000 tonnes sécurisées. Quant à l’activité RégeneR de valorisation des engrais organiques a contracté plus de 33 000 hectares de conventions d’épandage auprès de 250 exploitations agricoles. 

En Afrique : un fort développement

En Afrique, CVE contribue à développer la compétitivité des entreprises en leur fournissant une énergie solaire concurrentielle produite sur place, au travers notamment de PPA privés. CVE a ainsi signé plusieurs corporate PPA RespeeR. Le développement se poursuit avec de nouvelles centrales et l’ouverture d’une filiale en Afrique du Sud.

Aux États-Unis : de grandes ambitions appuyées par un doublement des effectifs

Après le développement et la construction des 6 premières centrales (40 MW à ce jour), CVE prévoit d’atteindre à horizon 2025 un parc de 350 MW.

Doté en 2019 d’une direction de l’innovation, CVE investit également dans la recherche pour le développement de nouvelles solutions énergétiques comme le solaire flottant ou l’agrivoltaïsme.

2020 a été, pour nous comme pour l’ensemble des acteurs économiques, une année atypiqueNos équipes ont su faire preuve d’adaptabilité, de résilience. C’est grâce à cela que nous avons pu garder le cap de développement que nous nous étions fixé. Nous avons également pu compter sur la confiance et l’appui solide de nos partenaires, au premier rang desquels ICG qui a investi 100 m€ pour financer notre plan de développement. Tous, nous ont permis de poursuivre nos recrutements, nos projets, nos chantiers et de limiter l’impact de la crise. Nous démarrons 2021 avec détermination, dans un contexte où la pertinence de notre offre apparaît plus clairement que jamais.

Pierre de Froidefond

La structure juridique du groupe

Le groupe CVE est organisé autour de :

  • La société mère CVE holding qui définit et conduit la politique du groupe et de ses filiales
  • Les sociétés intermédiaires :
  1. Les bureaux d’études et de développement en France, aux États-Unis et au Chili
  2. La filiale financière CVE Green Finance, qui gère la mise en œuvre de l’ensemble des financements du groupe
  3. Les holdings d’investissement, qui centralisent les fonds apportés par les investisseurs externes au groupe pour le financement des actifs
Une entreprise engagée

Les 7 piliers de CVE sont les suivants :

  • S’engager pour une nouvelle vision de l’énergie, renouvelable, produite et consommée localement
  • Choisir la qualité comme levier de performance
  • Engager une démarche d’entreprise citoyenne et sociétale
  • S’inscrire dans une démarche industrielle et environnementale pérenne
  • Proposer des modèles économiques compétitifs pour tous
  • Partager une aventure humaine fondée sur la responsabilité et l’épanouissement
  • Avancer dans la confiance et la transparence

    

Vos questions, nos réponses

L’investissement dans des titres non cotées comporte des risques spécifiques :

  • Risque de perte totale ou partielle du capital investi ou de non-paiement ou de paiement différé des intérêts dus : si l’Émetteur ne peut pas faire face à ses engagements dans le cadre de cette opération, cela peut se traduire par un non versement d’intérêts ou un non remboursement du capital,
  • Risque d’illiquidité : la revente des titres est très incertaine et est limitée par les dispositions du Code monétaire et financier et du règlement général de l’Autorité des Marchés Financiers, ainsi que dans certains cas, par des dispositions précisées dans les termes et conditions de l'offre. Les sommes investies sont bloquées et sont remboursées selon l’échéancier décrit dans les termes et conditions et vous ne pourrez pas réclamer un remboursement anticipé,
  • Risque d’absence de valorisation : Lumo ne fournit pas de valorisation du titre dans le cadre d’une cession à un tiers,
  • Rang de priorité : le paiement des sommes dues aux obligataires peut être sujette au paiement préalable de sommes dues à d’autres créanciers, un rang de remboursement junior signifie qu’en cas de difficulté financière pour l’Émetteur, les règlements au titre de la présente opération sont d’une priorité supérieure à celle des actionnaires, mais inférieure à celle des autres créanciers (les salariés, l’état, les banques et les fournisseurs)
  • Risque de perte d’opportunité et de manque à gagner si une hausse des taux d’intérêts survient pendant la durée de votre investissement ou si l’émetteur décide d’un remboursement anticipé.
  • Risque lié à l’activité de l’Émetteur : l’activité de l’Émetteur relève d’un domaine dans lequel la rentabilité est directement liée au succès des projets financés. Aucune garantie ne peut être donnée quant à la réalisation des objectifs de l’Émetteur.
L’obligation est un titre de créance (un « titre de dette » du point de vue de l’emprunteur) qui représente une fraction de l’emprunt contracté par une entreprise ou une collectivité publique. Le détenteur de l’obligation -appelé obligataire- perçoit des intérêts qui lui sont versés régulièrement jusqu’à échéance de l’obligation. Le capital lui est remboursé en partie à l'occasion de chaque échéance, ou à l'échéance de l’obligation.

Non, vous ne pouvez pas vendre vos obligations à une autre personne. Nous vous conseillons donc de placer une somme à épargner sur une longue durée (plusieurs années). 

Le seuil minimum est généralement fixé à 50 € (il correspond à la valeur nominale d'un titre proposé à la souscription)

Les collectes supérieurs à 1 million d'euros ne comportent pas de plafond par investisseur, il est donc possible d'y investir des sommes importantes.

Certaines collectes locales avec des objectifs de collectes inférieurs à 1 million d'euros peuvent favoriser un investissement de proximité et limiter la participation par investisseur.  Dans ce cas le plafond de participation maximale est généralement de l'ordre de 5 % du montant de la collecte.

Ce plafond, s'il existe, peut parfois être supprimé au cours de la période de souscription.

Lorsque la collecte est ouverte aux souscriptions, soit il vient compléter le financement déjà réuni par le porteur de projet et parfois la participation d'une banque partenaire, soit il se substitue à une partie de ces financements.

Vos remboursements et vos intérêts sont versés sur votre compte de paiement Lumo accessible depuis votre espace "Mon compte"sur Lumo. Vous pouvez alors choisir de participer à un nouvel investissement disponible sur le site et/ou de transférer vos avoirs vers un autre compte bancaire de votre choix.

Si vous êtes particulier résident fiscal en France, les intérêts générés par votre placement sont soumis à la "flat tax" de 30%.

Cet impôt est prélevé à la source lors du versement de chaque échéance et se décompose en :

- 12,8 % d'acompte sur l'impôt sur le revenu.

- 17,2 % de prélèvements sociaux.

Non, ce placement ne donne droit à aucune réduction d’impôt ou avantage fiscal, ni en termes d’impôt sur le revenu, ni en termes d’impôt sur les sociétés.

 

Ces informations sont communiquées à titre purement informatif et ne constituent ni un conseil ni une recommandation. Nous vous recommandons de vous adresser à vos conseils personnels externes. En France, vous pouvez aussi consulter le site de l’administration pour les particuliers : https://www.impots.gouv.fr/portail/particulier/revenus-de-capitaux-mobiliers-et-plus-values-mobilieres et pour les personnes morales : www.service-public-pro.fr et https://bofip.impots.gouv.fr/bofip/3775-PGP.html?identifiant=BOI-RPPM-RCM-20-20120912

Témoignages
Luc H
A investi sur le projet le 11 janvier 2024 10:53
Je souhaite pousser la mise en oeuvre des énergies renouvelables et le solaire en toiture/ombrière est la plus pertinente d'entre elles.
Joel C
A investi sur le projet le 9 janvier 2024 22:44
Panneaux solaires en toiture, moins rémunérateur qu'un projet au sol mais impact beaucoup plus positif, pas d'artificialisation!!
Jonathan J
A investi sur le projet le 9 janvier 2024 17:52
Projet de refinancement d'envergure visant à décarboner notre approvisionnement électrique.
Romain M
A investi sur le projet le 8 janvier 2024 12:01
je préfère des projets en toiture situé en France. ce projet semble correspondre.
Yannick C
A investi sur le projet le 7 janvier 2024 22:51
Un investissement participatif dans le solaire avec un rendement à 7% amortissable sur 5 ans. Je tente!
Marie-Véronique G
A investi sur le projet le 7 janvier 2024 18:48
Je souhaite qu'une part de plus en plus significative de mon épargne contribue à la transition écologique. Je contribue aux projets Lumo depuis la première (2012 !).
Christophe H
A investi sur le projet le 3 janvier 2024 17:03
Je teste de nouveaux formats d'investissements plus engagés et soutenables.
Serge G
A investi sur le projet le 1 janvier 2024 10:57
je veux participer a la transition energetique
Michel S
A investi sur le projet le 29 décembre 2023 14:46
j'ai investi pour la transition ecologique et un bon rendement
Laurent L
A investi sur le projet le 12 décembre 2023 10:22
C'est le deuxième investissement que j'effectue pour de diversifier mes investissements.
Raymonde B
A investi sur le projet le 11 décembre 2023 09:35
Placement diversifié
Les actualités du projet
Il n'y a pas encore d'actualité concernant ce projet.
Connectez-vous pour accéder à la section des commentaires.
Se connecter
Commentaires
Anonyme
22 juillet 2024 15:46
xxx xxx xxxxxxxx xxxxxx xxxxx xxxxxxx xxxxxxxxxxxxx
xxx xxxxxxxx xxxxxxx xx xxxx xxxxxxxxxx
Anonyme
22 juillet 2024 15:46
xxx xxx xxxxxxxx xxxxxx xxxxx xxxxxxx xxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxx xxxxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxx xxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxx xxxx xxxxxxxx xxx xx xxxx xxxxxx xxx xxxxxxxxx xxxxxxxxxxx
xxxxxxxx xxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxx
Connectez-vous pour accéder aux informations liées à l'investissement.
Projections financières

xxx xxx xxxxxxxx xxxxxx xxxxx xxxxxxx xxxxxxxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxx xxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxx xxxx xxxxxxxx xxx xx xxxx xxxxxx xxx xxxxxxxxx xxxxxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Rémunération du financement participatif

xxxxxxx xxxxxxx xxxx xxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxx xxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxx xxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxx xxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxx xxxxx xxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxx

50
Centrales solaires
11 MW
de puissance installée
4 686 tonnes
d'émission de CO2 évitées chaque année
3 647
foyers alimentés en électricité par an