• 0

Interview INVESTIR

  • Interview INVESTIR

Olivier Houdaille, Directeur Général de Lumo, était invité sur le plateau du studio TV du salon “Investir Day” qui s’est tenu à Paris le 3 octobre 2019. Il nous parle de Lumo et de sa vision du financement de la transition énergétique.

Revoir l'interview Vidéo  

 

Concrètement que propose Lumo ? Et à qui  vous adressez vous ?

“Lumo est une Fintech française fondée en 2012 et intégrée au Groupe Société Générale en 2018.

Lumo est pionnier du financement participatif dédié à la transition énergétique.

La plateforme propose aux particuliers et aux entreprises des solutions d’investissement 100% digitale pour co-financer des projets à impact positif autour de la transition énergétique. La plateforme donne ainsi au grand public l’opportunité d’investir de façon alternative et utile, en circuit courant, dans les projets de son choix.

Il s’agit là d’une solution complémentaire aux circuits d’investissements traditionnels  et accessible à tous pour contribuer au développement de projets utiles et concrets à impact positif”.

 

De quels  types de  projets parle-t-on ?

“A ce jour, Lumo sélectionne essentiellement des projets d’énergie de sources renouvelables, et de tailles très variées. Il peut s’agir de parcs éoliens, de centrales solaires sur toitures (hangars agricoles, ombrières de parking, etc.), mais aussi de petite hydro.

Mais nous travaillons également à l’élargissement de notre offre pour proposer de nouveaux types de projets liés à la transition énergétique dans toutes ses composantes comme les réseaux de chaleur, l’efficacité  énergétique ou encore la mobilité douce”.

 

Quelles sont vos convictions sur le financement de la transition énergétique ?

“Au-delà des changements de mode de consommation, d’usage ou de transport, l’épargne est aussi un levier fort dont chacun dispose pour contribuer collectivement à la transition énergétique.

Nous sommes convaincus qu’il est possible de changer de regard sur son épargne pour la diriger vers des projets à impact et d’ainsi valoriser son épargne sans remise en cause d’un objectif de rentabilité”.

Il n'y a aucun commentaire sur cet article.
Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires