• 0

Éolien participatif : retour sur la conférence OFAEnR du 3 juillet

  • Éolien participatif : retour sur la conférence OFAEnR du 3 juillet

L’Ambassade d’Allemagne à Paris accueillait le 3 juillet dernier la conférence sur l’éolien participatif organisée par l’Office franco-allemand pour les énergies renouvelables (OFAEnR).

Près de 200 acteurs de la filière éolienne des deux pays s’étaient réunis pour partager leurs expériences et débattre de la participation des citoyens au développement et au financement des parcs éoliens.

La directrice de l’OFAEnR a rappelé que 25 % des 2,5 milliards investis dans l’éolien en Allemagne en 2013 provenaient directement des citoyens. Le nombre de coopératives énergétiques a par ailleurs été multiplié par dix en quelques années, elles sont aujourd’hui 900 à travers le pays.

En partageant une partie de la valeur ajoutée avec les riverains, les projets participatifs renforceraient l’intérêt des citoyens pour l’éolien. C’est le pari que fait la France en se dotant d’une nouvelle loi pour la transition énergétique qui prévoit d’imposer l’ouverture du capital aux riverains comme c’est déjà le cas depuis 6 ans au Danemark. Cette question a d’ailleurs largement fait débat. Le représentant d’ABO Wind France et celui du Syndicat des énergies renouvelables (SER) se sont montrés sceptiques quant au lien entre investissement participatif et acceptabilité, évoquant que ce n’était pas une garantie d’absence de recours juridique.

Le cadre règlementaire allemand est souvent cité en exemple comme étant plus favorable qu’en France à l’investissement participatif. Néanmoins les témoins d’outre Rhin n’ont pas manqué de faire des propositions pour l’améliorer. D’autant que dans nos deux pays, suite aux récentes décisions de la Commission européenne, les mécanismes de soutien aux énergies renouvelables sont en pleine révision.

De nouveaux outils pour financer les projets éoliens

Le chargé de mission éolien participatif de Valorem a développé plusieurs propositions concrètes pour donner une dimension significative à l’éolien participatif comme par exemple la création d’un livret d’épargne entièrement dédié aux projets éoliens.

Le représentant de France énergie éolienne a quant à lui évoqué une boîte qui contiendrait les outils permettant de s’adapter aux différents contextes rencontrés.

Marie-Véronique Gauduchon, notre directrice générale, a présenté le crowdfunding et son potentiel pour financer à grande échelle des projets d’énergie renouvelable. Le représentant de la Banque populaire des Alpes a affirmé que le crowdfunding apportait une traçabilité que les banques ne sont pas en mesure d’offrir aujourd’hui. Il constitue par ailleurs une piste à laquelle songent les acteurs de Rhône-Alpes en complément d’OSER, leur nouveau fonds d’investissement pour les énergies renouvelables.

Pour approfondir le sujet, vous pouvez consulter les différentes présentations des intervenants sur le site de L'OFAEnR.

Il n'y a aucun commentaire sur cet article.
Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires