Le blog des investisseurs responsables

Crédit photo : micheile-dot-com

Publié le 23 juin 2022 | par Juliette Roussel.

Qu’est-ce que le financement participatif ?
Quels-en sont ses atouts ?

Le financement participatif aussi appelé crowdfunding en anglais, est né au XVIIIe siècle dans le domaine des actions de charité. Un des premiers projets notables financés par le financement participatif fut la Statue de la Liberté !

Un mouvement global 

Avec l’essor d’internet au début des années 2000 , le financement participatif s’est diversifié. Le terme anglais crowdfunding est issu du néologisme “crowdsourcing”,inventé et popularisé par Howe dans le magazine Wired en 2006. Cette tendance s’inscrit dans un mouvement plus global : celui de la consommation collaborative et de la production participative.

Un outil de collecte de fonds

Le financement participatif est un outil de collecte de fonds entre individus en dehors des circuits financiers institutionnels, notamment bancaires, afin de financer un projet via une plateforme en ligne. Il est dit “désintermédié”.

Il permet à un ensemble de contributeurs de choisir collectivement de financer directement et de manière traçable des projets identifiés. 

 Il s’agit donc s’agit d’un outil de financement alternatif qui fait appel à des ressources financières auprès des internautes afin de financer un projet, qui peut être de nature diverse; philantropique, social, innovant, concernant la transition énergétique, écologique…et de toute thématique.

Les contributeurs peuvent être de petits épargnants ou des investisseurs dotés d’un grand portefeuille, souhaitant diversifier leurs placements ou pousser un projet, une idée. 

Les projets participatifs sont proposés sur une plateforme comme celle de Lumo. Chaque internaute a la possibilité d’investir en toute liberté. Pour cela, il sélectionne l’un des projets proposés par la plateforme et place la somme de son choix, généralement à partir de 50€ chez Lumo, pour alimenter la collecte.

Il peut, selon la plateforme, prendre la forme de dons, de contreparties, de prêts rémunérés ou de participations dans l’entreprise. Cette méthode permet aux porteurs de projets de récolter des fonds auprès d’un large public.

 

Le financement participatif est un outil de collecte de fonds opéré via une plateforme internet permettant à un ensemble de contributeurs de choisir collectivement de financer directement et de manière traçable des projets identifiés.Financement Participatif France (FPF)

A qui s’adresse ce mode de financement ?

Ce mode de financement s’adresse à des porteurs de projet souhaitant collecter des fonds pour une initiative personnelle, professionnelle, ou bien communautaire. Ils peuvent être : des entreprises, des associations, des particuliers, etc. qui ne souhaitent pas (philosophie d’entreprise, diversification de la base investisseurs, etc.) mobiliser les fonds nécessaires à la mise en œuvre de leur projet via les modes de financements traditionnels.

Dans quels cas est-il utilisé ?

Généralement, le financement participatif est mobilisé dans les cas suivants :

  • lorsqu’on ne veut pas ou ne peut pas faire appel à un établissement bancaire
  • lorsqu’on recherche un moyen complémentaire pour boucler son plan de financement,
  • lorsqu’on souhaite tester son projet auprès du marché en se constituant une communauté de clients ou d’utilisateurs potentiels.

Comment est-il utilisé ?

Il est généralement utilisé en complément d’autres outils de financement comme des prêts d’honneur, des emprunts bancaires, des micro-crédits… C’est également un moyen de se constituer une communauté qui les soutient.

Les différents types

Il existe 3 types principaux de financement participatif :

  • le don : avec ou sans contreparties non financières,
  • le prêt : sans intérêt, avec intérêt ou avec obligation,
  • l’investissement : en capital ou en redevance.

 

Qu’apporte-t-il ?

Le financement participatif apporte de nombreux bénéfices de part et d’autre.

Pour un porteur de projet :

  • l’élargissement de ses sources de financement,
  • tester son projet auprès d’une cible,
  • communiquer sur son projet,
  • se démarquer.

 

Pour un investisseur, chez Lumo :

  • investissement gratuit sans frais d’entrée ni de gestion avec un rendement attractif,
  • investir en direct, en circuit court : être autonome, faire son propre choix d’épargne en choississant le projet qui compte pour soi,
  • devenir acteur de la transition énergétique avec une épargne éthique, qui a du sens : en soutenant des projets d’entreprises qui oeuvrent pour un monde de demain plus durable, plus respectueux et plus juste,
  • constituer, diversifier son patrimoine et générer un complément de revenu.

 

En savoir plus dans notre article sur "les 4 bonnes raisons d'investir chez Lumo"

Un outil règlementé 

L’Autorité des marchés financiers (AMF) et l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) se partagent des missions de contrôle. Selon le type de financement proposé, les opérateurs sont soumis à des obligations différentes :

L’enregistrement des plates-formes de financement participatif se fait en effet au registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance (Orias). La recherche avancée sur le registre permet d’identifier les conseillers en investissements participatifs et les intermédiaires en financement participatif immatriculés.

 

Un nouveau cadre européen

En octobre 2020, le Parlement européen a approuvé de nouvelles règles permettant aux plateformes de financement participatif de fournir des services dans tout le marché unique de l‘Union européenne (UE). Les régimes actuels de conseiller ou intermédiaires en financement participatif doivent disparaître au profit d’un nouveau statut unique : 

 

En France, le financement participatif est en développement constant depuis plusieurs années, passant de 167 millions d’euros collectés en 2015 à plus d’un milliard d’euros en 2020. financeparticipative.org

 

Pour en savoir plus, retrouvez le Guide du financement participatif à destination du grand public (2017).

 

Découvrez nos projets à impact positif, utiles à la transition énergétique ici.