Le blog des investisseurs responsables

Publié le 10 juin 2020

 

Le terme anglais mark-to-market peut être traduit par "coller au marché".

Lorsque que l'on acquière un bien, on ne peut pas déjà mesurer le profit ou la perte que l'on fera éventuellement en le cédant. Il faut pour celà que cette cession ait effectivement lieu. 

Mais on peut se donner une idée de ce profit ou de cette perte en imaginant que la cession a lieu maintenant avec un prix de référence. Par exemple, le prix moyen de cession de ce bien là, ou d'un bien équivalent, que l'on peut constater sur un marché de référence. Si on prend le cas d'un bien immobilier, le marché de référence pourrait être le niveau de prix publié par les chambres de notaires. 

Lorsque le bien en question est un actif financier, et que son détenteur est une institution financière, conserver l'incertitude de ce profit ou de cette perte à venir jusqu'à la cession effective n'est pas compatible avec le besoin de piloter de manière continue les résultats et les risques.

Aussi, ces investisseurs là évaluent quotidiennement ce que pourraient être les prix de cession de leurs actifs financiers, et en déduisent de cette façon leurs pertes/profits et leurs risques. Cette opération d'évaluation de la valeur de leurs portefeuilles d'investissements dans les conditions de marché courantes est appelée mark to market.