• 7

Merci Bruno

  • Merci Bruno

Point sur les derniers arbitrages sur la réforme de la fiscalité du capital divulgués jeudi dernier dans un entretien de Bruno Le Maire  au quotidien "Les Echos", 

Dans ces éléments qui devraient intégrer le projet de loi de finances pour 2018 (PLF 2018), un point a notamment atttiré notre attention et nous voulions le partager avec vous.

Regardons ça de près...

PFU : le nouveau Prélèvement Forfaitaire Unique

Pour les particuliers contribuables français, il sera instauré un prélèvement forfaitaire unique d'environ 30%, prélèvements sociaux compris, qui s’appliquera aux intérêts que vous procurent vos souscriptions sur Lumo.

Ce dispositif va remplacer l’actuel prélèvement de 15,5% de contributions sociales (dont 5,1% récupérables l'année suivante) et de 24% d’acompte forfaitaire non libératoire (*) d’impôt sur le revenu.

Petite illustration :

Si cette année vous touchez 100€ d’intérêts bruts tous projets confondus

            Ancien régime :  39,5% de prélèvements, vous touchiez 60,5€ nets (*)

            Bientôt:                  30% de prélèvements, vous toucherez 70€ nets (**)

(*) :  Après prélèvement de l’acompte forfaire non libératoire, ce qui signifie que si votre tranche marginale d’imposition (TMI) était supérieure à 24%, le trésor vous aurait prélevé la différence, ou bien l’aurait restituée dans le cas contraire

(**) : Oui, là cela devrait être du net. Car le PFU devrait être libératoire.

Ces montants sont des montants perçus par vous sur Lumo. Mais la mécanique d'imposition au taux réel conduit au bilan suivant :

Brut TMI IR réel Net actuel après csg/crds Net avec le PFU
100 14% 14 75,6 70
30% 30 54,5
41% 41 43,5
45% 45 39,5

C’est dans la plupart des cas moins de prélèvements sur vos investissements avec Lumo.   Merci M. le Ministre ! On court vers un avenir meilleur

NB : Le Ministre a précisé que les contribuables pourront toujours opter pour l'imposition au barème progressif si c'est plus avantageux pour eux.

 

7commentaires

  • Olivier. 28 septembre 2017 19:05

    Plusieurs réactions dont certaines assez courroucées sur le sujet de la Fiscalité. sans doute parce qu'il y manquait une précision. Il n'aura échappé à personne que la mesure envisagée profite aux plus haute tranches d'imposition. Quand on passe d'un barême progressif à un barême forfaitaire, c'est mécanique. Précision utile pour les autres : ils auront la possibilité, comme aujourd'hui, d'être dispensés de ce prélèvement qui correspond à de l'impôt sur le revenu. Ils ne paieront pas ces 30%. Ils 'acquitteront de leurs contributions sociales comme avant (15,5% aujourd'hui, 17,2% à l'avenir en l'état des communications sur le sujet). Cela signifie que les personnes les plus aisées seront moins taxées qu'auparavant lorsqu'elles soutiennent les énergies renouvelables sur Lumo. C'est factuel et ce qui nous réjouit c'est qu'elles seront peut être plus nombreuses. Nous restons à votre disposition pour tout complément d'information. Nous ne faisons pas de politique et ne faisons l'apologie de personne. Nous décryptons pour vous une information. Et 2 alexandrins pour terminer : - l'humour et le footing c'est bon pour la santé - et souvent plus plaisant que la fiscalité -. Bien à vous !
  • madiba 27 septembre 2017 14:27

    Pour être précis, il faudrait ajouter 2 colonnes à votre tableau et il serait encore plus parlant : Colonne "gain/perte €" : -5,60€ +15,50€ +26,5€. +30,50€ Colonne "gain/perte %" : -7,40%. +28,44% +60,92% +77,21% Autrement dit, si on a un faible revenu on est perdant, et plus le revenu augmente, plus on est gagnant ! Il s'agit clairement d'une mesure totalement injuste et donc particulièrement contestable. Que Lumo fasse l'apologie d'une telle arnaque va me faire réviser mes investissements. Par ailleurs, c'est donner un argument supplémentaire aux oppositions aux éoliennes si les gagnants sont ceux qui n'habitent pas sur place (des ruraux en général) mais des nantis habitant ailleurs
  • Patrick 26 septembre 2017 18:14

    Bonjour, Pourriez-vous préciser le NB que vous indiquez en bas de votre blog, de façon à ce que je puisse me joindre à votre sympathique allégresse Brunophile ? Pour le moment, l'évolution que vous présentez peut effectivement fortement réjouir, je le comprends, les personnes imposées aux Tx Marginaux d'Imposition supérieurs à 14% (voyez votre tableau). Quant à moi, imposé au Taux Marginal d'Imposition de 14%, mes intérêts "nets avec le PFU" vont visiblement descendre à 70 % de leur valeur, alors que jusqu'à présent j'en percevais 75,6%. Votre NB "les contribuables pourront toujours opter pour l'imposition au barème progressif" signifie-t'il que je peux me soustraire (opt-out) du PFU et continuer de percevoir les 75,6 % des intérêts que généreraient un prêt que je pourrais consentir à l'un de vos projets ? Cordialement, Patrick
  • jean-bernard 24 septembre 2017 17:55

    Dans la tranche 14%, pas favorable pour moi je vais continuer quand même à vous soutenir..
  • Dups 24 septembre 2017 17:50

    Ayant tenté de poster un commentaire hier, je ne vois pas aujourd'hui. C'est bien, car je m'étais trompé et la situation est encore pire que je ne le pensais. Pour être précis, il faudrait ajouter 2 colonnes à votre tableau et il serait encore plus parlant : Colonne "gain/perte €" : -5,60€. +15,50€. +26,5€. +30,50€ Colonne "gain/perte %" : -7,40%. +28,44% +60,92%. +77,21% Autrement dit, si on a un faible revenu on est perdant, et plus le revenu augmente, plus on est gagnant ! Il s'agit clairement d'une mesure totalement injuste et donc très contestable. Que Lumo fasse l'apologie d'une telle arnaque va me faire réviser mes investissements. Par ailleurs,c'est donner un argument supplémentaire aux oppositions aux éoliennes si les gagnants sont ceux qui n'habitent pas sur place (des ruraux en général) mais des nantis habitant ailleurs.
  • Bertrand 24 septembre 2017 10:26

    Bonjour, Que vous fassiez un point sur l'évolution de la fiscalité du capital est une chose assez logique, ici. Rien à redire. Vous êtes dans votre rôle. Que vous présentiez cela de la manière dont vous le faites me pose beaucoup de problèmes : - Premièrement par le ton et la mise en forme : "merci Bruno" (aux dernières nouvelles, il ne s'agit pas de l'un de nos potes... à moins que ce soit l'un des votres...). Ensuite la vidéo du ministre faisant du jogging... quel en est le sens ? On sombre dans le com' politique la plus détestable : s'il court dans les bois, c'est qu'il est écolo, cool, jeune, branché, etc... Bref, lamentable. - Deuxièmement. Il y a beaucoup à débattre sur l'évolution de cette fiscalité... notamment sur ce qu'elle dit de l'évolution des modes d'imposition progressif du travail et du capital. Ce n'est pas le lieu de débattre de cela ici. Ok. Donc dispensez nous de vos commentaires et enthousiasmes. - Troisièmement - ce n'est pas forcémement un reproche - mais un peu quand même ! - vous surfez sur des thématiques assez chères à l'économie sociale et solidaire, sans être très explicites sur ce qui vous en différencie. Votre panégyrique de la nouvelle fiscalité LREM, à l'avantage d'indiquer clairement où vous vous situez. En résumé, faites votre boulot et laissez les moments de propagande au Medef et aux sites politiques. Merci, un abonné de votre site qui est - était ? - sur le point d'investir. Cordialement
  • Dups 23 septembre 2017 12:27

    Si je comprends le tableau, un revenu modeste imposé à 14% sera gagnant de 5,60€ (sur 100) alors qu'un haut revenu imposé marginalement à 45% gagnera 31,50€. C'est une mesure totalement injuste favorisant les hauts revenus et il n'y a pas lieu de s'en réjouir. Il aurait mieux valu diminuer les taxes pour permettre aux entreprises de diminuer les taux d'intérêts en proportion afin de booster le secteur des renouvelables.
Ajouter un commentaire

* champs obligatoires